Retour

C'était la fin de la Guerre des guerres

Le gaz moutarde brûlait la peau et les poumons défigurant un grand nombre de soldats atteints.

Le 11 novembre 1918, à 11 heures du matin, un armistice mettait fin à la Grande Guerre. On ne l’appelle pas encore la Première Guerre mondiale, parce qu’il semble alors inconcevable qu’une guerre encore plus destructrice survienne moins de vingt ans plus tard.

Je me souviendrai toujours du jour où un vieux monsieur a posé un coquelicot sur mon manteau. Je n’ai pas manqué de me piquer avec l’épingle quelques minutes plus tard, mais j’avais compris que ce jour était important pour les vieux messieurs gentils. J’en voyais sans jambes et sans bras, mais je ne pouvais pas m’imaginer l’horreur de la guerre. Étrangement, le coquelicot poussait bien sur les champs de bataille qui se couvraient de poussière de chaux après des bombardements.

Pour célébrer cette journée historique, voici une vidéo d’archives de soldats qui se réjouissent de l’armistice, à 11 h précise. Touchant!

 

 

Le site de l’ONF offre un grand nombre de petits films sur la Première Guerre mondiale dont celui sur la démobilisation des troupes canadiennes.   
 

Sur la photo: des soldats couverts de bandages qui ont probablement été blessés par des lance-flammes ou le gaz moutarde. Le gaz moutarde brûlait la peau et les poumons défigurant un grand nombre de soldats atteints.

Commentaires