Retour

En 1975, la chute de Saïgon

Des gens inspectent les restes de leurs maisons à la suite des bombardements de Saïgon

Le 30 avril 1975, la ville de Saïgon (maintenant Hô-Chi-Minh) tombait aux mains des communistes marquant ainsi la fin de la guerre du Viêt Nam qui durait depuis plus de 30 ans.

Les troupes sud-vietnamiennes se sont courageusement battues jusqu’à la fin sous les bombardements intensifs alors que les derniers Américains et les membres du gouvernement sud-vietnamien encore présents évacuaient la ville. Ils seront bientôt suivis par des milliers de « boat people » qui ont tenté de fuir le nouveau régime communiste.

Des gens inspectent les restes de leurs maisons à la suite des bombardements de Saïgon

Des gens inspectent les restes de leurs maisons à la suite des bombardements de Saïgon. Crédit photo: Dirck Halstead/Getty Images

Des Sud-Vietnamiens fuient Saïgon avec l’aide de l’armée américaine

Des Sud-Vietnamiens fuient Saïgon avec l’aide de l’armée américaine. Crédit photo: Dirck Halstead/Getty Images

Des résidents de Saïgon accueillent l'arrivée des troupes communistes

Des résidents de Saïgon accueillent l'arrivée des troupes communistes. Crédit photo: AFP/AFP/Getty Images

Soldats nord-vietnamiens capturés et mis en garde à vue.

Soldats nord-vietnamiens capturés et mis en garde à vue.. Crédit photo: Dirck Halstead/Getty Images

Réfugiés sud-vietnamiens, « boat people » qui fuient l’arrivée des troupes communistes.

Réfugiés sud-vietnamiens, « boat people » qui fuient l’arrivée des troupes communistes. Crédit photo: Photo de Dirck Halstead/Getty Images

Pour plus de contexte sur cette journée historique également connue comme la « Libération de Saïgon », ne manquez pas ce reportage de l’INA, « Les 30 jours de Saïgon »:

Commentaires