L’artefact aurait appartenu à un riche homme d’affaires du 15e ou du 16e siècle.

C’est l’équipe de paléopathologistes de l’université de Pise qui étudie depuis quelques années le contenu de la tombe familiale des Guinigi, à Lucques, qui a découvert cet objet rarissime. La prothèse dentaire contient 5 dents qui ont appartenu à divers individus. Elles ont été limées avant d’être fixées par un fil d’or à la mâchoire d’un membre de cette puissante famille du Moyen Âge toscan.


10 découvertes archéologiques insolites


Fait inusité : l’agencement des dents qui composent le dentier ne correspond pas à l’ordre anatomique, ce qui a dû donner à son propriétaire un drôle de sourire