On pourrait penser que l’inventeur de l’allumette est devenu très riche. Eh bien non! Au début du XIXe siècle, un chercheur français, Jean-Joseph-Louis Chancel, a mis au point une première allumette qui s’enflammait au contact d'acide sulfurique, une opération plutôt coûteuse et surtout hasardeuse!

C’est John Walker, un chimiste anglais, qui créa accidentellement la première allumette à friction avec un mélange de sulfure d'antimoine (III), de chlorate de potassium, gomme et d'amidon. Il vend sa première boîte d’allumettes le 7 avril 1827, mais fait peu d’argent et ne brevette pas son invention.

Samuel Jones aura plus de succès en commercialise l’invention de Walker sous le nom de « Lucifer’s » Mais les petites diablesses avaient un gros défaut : elles sentaient mauvais! Au début des années 1830, le Français Charles Sauria réussit à effacer un peu la mauvaise odeur des allumettes de Walker, mais le phosphore blanc contenu dans son procédé causait des maladies graves aux employés des usines de fabrication. Il fallut donc attendre 1844 pour voir naître l’allumette de sûreté mise au point par le Suédois Gustaf Erik Pasch.

Pour en savoir plus sur l’invention de l’allumette :

 

Commentaires