Le Moyen Âge est sans doute l'une des périodes les plus sombres de l’histoire de l'humanité. Des ravages de la peste noire aux grandes famines en passant par les guerres incessantes, l’ère de la chevalerie n'était pas de tout repos. Pourtant, rien de cette époque n’est peut-être plus effroyable que les tortures infligées à ceux que l'on estimait devoir punir. Voici 10 des plus effroyables tortures du Moyen Âge. Cœurs sensibles s’abstenir! 

fourche

1. La fourche de l’hérétique

Ce terrible petit objet était utilisé au temps des inquisitions. Une fois installée au cou du prisonnier enchaîné, cette petite fourche à double extrémité empêchait celui-ci de s’endormir sous peine de lui enfourcher le sternum et la gorge. 

cure par l'eau

Crédit photo: Wikipédia

2. La cure par l’eau

Cette torture moyenâgeuse consistait à forcer une personne à boire d’énormes quantités d’eau. Attachée, nez bouché et bouche ouverte de force, la victime ingérait des litres et des litres d’eau. La mort s’en suivait la majorité du temps, causée par l’éclatement de l’estomac.

cage

Crédit photo: www.ebaumsworld.com

3. La cage en fer

Cette méthode de torture consistait à placer la victime dans une cage en fer très étroite, prenant souvent la forme approximative du corps humain. Suspendue dans les airs, le captif était laissé là jusqu’à son décès, causé par la soif ou les corbeaux. 

pal

Crédit photo: Wikipédia

4. L'empalement

Réputée pour avoir été la torture favorite du prince Vlad III, l’empalement consistait à asseoir une personne sur l’extrémité d’un tronc pointu. La gravité se chargeait de tranquillement et douloureusement empaler le supplicié jusqu’à ce que mort s’en suive.

âne

Crédit photo: www.phitek.fr

5. L'âne espagnol

Durant l’Inquisition espagnole, on assoyait le malchanceux sur cette petite poutre munie de piques métalliques. Les jambes, placées de chaque côté de l’âne, étaient alors rattachées à de lourds poids, causant ainsi la séparation du corps. 

écraseur

Crédit photo: www.toptenplus.com

6. L'écraseur de tête

Comme l’indique son nom, cet outil avait pour fonction d'écraser la tête de ses victimes. Le processus était extrêmement douloureux; il est dit que les dents et la mâchoire de la victime explosaient avant de succomber à l’effroyable supplice. Une des pires tortures du Moyen Âge. 

araignée

Crédit photo: www.ebaumsworld.com

7. L'araignée espagnole

Cet instrument de torture était réservé aux femmes adultères. La pince aux griffes acérées était chauffée à blanc, pour ensuite facilement percer la peau et arracher le ou les seins de la malheureuse. 

manivelle

Crédit photo: www.commons.wikimedia.org

8. La manivelle intestinale

La manivelle intestinale était surtout utilisée comme technique de torture d’interrogatoire. Après avoir ouvert en partie le ventre de la victime, on lui attachait un bout de son intestin au crochet de la manivelle. Celle-ci s’occupait ensuite de retirer les boyaux et les entrailles du questionné. 

scaphisme

Crédit photo: www.pilloryhistory.com

9. La torture du tonneau

Aussi connue sous le nom de scaphisme, cette torture quoique peu répandue, était particulièrement cruelle. La victime était mise dans un tonneau d’où seule la tête ressortait. Ne pouvant uriner et déféquer ailleurs, le tonneau finissait par se remplir, attirant les insectes et vers. Ceux-ci finissaient par s’attaquer à la chaire de la victime, qui mourrait la plupart du temps de diverses infections.

pendu

Crédit photo: www.shareonfacebook.net

10. Traîné, pendu et équarri

C’est sous cette torture élaborée que Sir William Wallace, le fameux chevalier indépendantiste écossais, fut mis à mort. La torture consistait à étrangler la victime tout en l’éventrant, l’éviscérant et le castrant. Mais ce n’est pas tout, mort ou non, on continuait le grotesque rituel en décapitant et en découpant le corps en quatre morceaux (équarri).
 

Commentaires