Retour

Montréal brûlait… encore

Le 9 juillet 1852, au milieu d’une vague de canicule, un gros incendie détruisit plus de 1100 maisons, soit le quart de la ville de Montréal, jetant à la rue plus de 10 000 sinistrés. Un mois auparavant, le quartier des affaires avait aussi été la proie des flammes. Devant l'ampleur de la dévastation, le maire Charles Wilson demande de l’aide internationale, l’Angleterre, la France et les villes de Boston et de New York envoient des fonds pour aider à la reconstruction. Sur le site Grandquebec.com, on peut lire la déclaration de Mgr Bourget, évêque de Montréal au lendemain de l’incendie : « C'est Dieu qui a soufflé, du souffle de sa colère, ce feu que la main de l'homme n'a pu maîtriser…, Dieu épargna ceux qu'Il voulait épargner et Il ruina ceux qu'Il voulait ruiner…» Voilà tout est dit!  Remontez vos manches et gardez-vous bien de provoquer la colère divine !

Voici quelques images de l’incendie issues de la collection du musée McCord :

Incendie de la maison Hayes, square Dalhousie, Montréal.
James Duncan (1806-1881)/ Musée McCord

 

Square Dalhousie, Montréal, lors de l'incendie de 1852

Square Dalhousie, Montréal, lors de l'incendie de 1852/ Musée McCord

 

Ruines du grand incendie à Montréal, rue Saint-Denis, près de Bishop's Church, 1852

Ruines du grand incendie à Montréal, rue Saint-Denis, près de Bishop's Church, 1852/Musée McCord
 

Commentaires