Chaque année, le 8 mars, la Journée internationale des femmes est célébrée à travers le monde. Or, l’origine de cette journée est aujourd’hui encore nébuleuse. Voici quelques explications.

En Russie

Le 23 février 1917, des ouvrières russes se sont soulevées contre le gouvernement en place pour réclamer du pain et le retour de leurs hommes partis à la guerre. Leur mouvement mènera à l’abdication du tsar et à l’obtention du droit de vote pour les femmes. À l’époque, la Russie utilisait le calendrier julien, et la date du 23 février correspond au 8 mars de notre calendrier grégorien. En 1921, Lénine décida que cette date serait la Journée internationale des femmes en hommage à cette manifestation historique.

En France

Pendant de nombreuses décennies, l’origine du 8 mars a reposé sur un mythe. En 1955, un article du journal communiste L’Humanité a relaté une manifestation ouvrière américaine datant du 8 mars 1857. Grâce à cette publication, ce jour devint le symbole de la lutte féministe en France. Mais cet événement n’a jamais eu lieu et le mensonge serait à l’initiative de Madeleine Colin, une militante française qui aurait choisi l’année 1857 pour rendre hommage à Clara Zektin, une journaliste allemande et figure historique féministe, dont c’est l’année de naissance. 

Ailleurs dans le monde

L’année 1975 a été décrétée par l’ONU comme étant l’année internationale des femmes. Pour donner suite à cet événement majeur, l’organisation internationale adopte en 1977 une résolution encourageant ses pays membres à célébrer, le 8 mars, la Journée des Nations unies pour les droits de la femme et la paix internationale.

Jour férié dans certains pays

La Journée internationale des femmes est, dans certains pays du monde, un jour férié. C’est le cas à Cuba, en Ukraine et au Vietnam. Toutefois, en Chine, au Népal, à Madagascar et en République de Macédoine, ce sont seulement les femmes qui profitent de ce jour chômé...