Le 23 août 1973, Jan-Erik "Janne" Olsson tente de dévaliser la banque Norrmalmstorg au centre-ville de Stockholm. Commence alors une prise d’otages qui durera 6 jours sous l’œil des caméras en direct.

Heureusement, aucun des quatre otages n’a été gravement blessé, mais leur réaction à la sortie de la banque fut des plus surprenantes : ils ont tous avoué avoir eu plus peur de la police que de leurs agresseurs. Ce phénomène de sympathie envers ses bourreaux fut baptisé le « Syndrome de Stockholm » par le criminologue Nils Bejerot.


Choix de l'éditeur


Contrairement au mythe populaire, il n'y a pas eu d'une histoire d’amour entre un des voleurs et une otage bien qu'ils soient restés en contact après les évènements.

Voici une explication plus détaillée de ce phénomène qui nous semble à priori si incompréhensible (en anglais):

Le syndrome de Stockholm a également inspiré de nombreuses chansons de Greydon SquareMuse, Blink-182Derek Webb et Backyard Babies ont aussi des albums intitulés Stockholm Syndrome.

Commentaires