Retour

La bourse : pour vrai, ça fonctionne comment?!

Guide Sympatico la bourse

Mise en contexte : vous avez un souper prévu au programme ce week-end? Ou vous désirez susciter (positivement) l’attention de vos collègues et de votre boss au prochain 5 à 7 en ayant une conversation éclairée sur les sujets chauds de l’heure? Parfait : on a décidé de vous aider en démystifiant des sujets de société! Et si on parlait maintenant un peu de la bourse parce que, on va se le dire, c’est assez facile de s’y perdre…

 

Acheteurs. Vendeurs. Actions. Capital. Tous des termes que vous pensez peut-être bien saisir, séparément, mais lorsque mis ensemble dans un tout qui constitue le marché boursier, ça devient parfois moins clair. Pas de panique : c’est normal de ne pas toujours y voir clair, lorsqu’on parle de bourse, surtout que quand on a le « bien-être » de notre argent en tête, il est facile de s’emballer ou de dramatiser! Puisque vous avez peut-être déjà vous-même songé à vous tourner vers la bourse dans le but de faire des investissements à court, moyen ou long termes, on vous a préparé ce petit guide pour mieux saisir les notions de base. À l’évidence, la façon dont vous choisissez d’investir votre argent, ça, ça vous regarde totalement.

 

La petite histoire de la bourse

Puisqu’il est toujours intéressant de remonter aux origines de toute chose, voilà : il était une fois un homme de la bourgeoisie belge, dont le nom de famille était van der Burse (ou van den Burse, ça varie selon les sources de l’époque). On en sait bien peu sur cet homme, mais apparemment, c’est lui qui serait vraiment à l’origine du nom donné à la bourse. La famille de cet homme possédait un bâtiment dans la ville de Bruges, édifice dans lequel se seraient tenues les premières réunions au sujet d’échanges financiers. L’apparition des premières bourses remonterait quant à elle au XIVe siècle avec le développement de centres financiers dans des villes importantes de l’Europe, comme Barcelone, Venise ou Gênes, encore.

 

Le qui, le quoi, le comment et le pourquoi de la bourse

Maintenant, passons aux choses sérieuses. Un marché boursier est une façon de réunir des personnes qui ont quelque chose à vendre à d’autres qui souhaitent acheter ces choses. Un peu comme un centre commercial ou une épicerie, en quelque sorte… Même si le concept est différent!

 

Lorsqu’une entreprise cherche un moyen de se financer, elle peut se tourner vers la bourse pour attirer l’attention d’investisseurs potentiels. Ceux-ci peuvent être des sociétés d’investissement, des banques ou monsieur et madame tout le monde, comme vous. Ces investisseurs peuvent donc acheter des actions d’une entreprise, actions qui représentent une part de son capital (ensemble de ses biens monétaires).

 

Là, le pouvoir revient aux investisseurs de décider à quel point ils croient en la capacité d’une entreprise d’être « rentable » en bout de ligne et de faire de l’argent… Ainsi, les investisseurs souhaitent pouvoir profiter, à leur façon, des bénéfices réalisées par l’entreprise.

 

Évidemment, tout au long de cet « échange », l’entreprise doit être transparente avec ses investisseurs en leur fournissant les renseignements financiers nécessaires et en les tenant au courant de l’état de ses comptes. On appelle ça une obligation de publication d’informations. Puisqu’ils y fondent parfois beaucoup d’espoirs, il est normal que les investisseurs puissent prendre des décisions bien éclairées!

 

Ça va? Vous nous suivez jusqu’ici?

 

À quel marché « magasiner »?

Une autre notion à bien saisir, est qu’il existe deux types de marchés, en bourse :

  • le marché primaire. C’est là qu’une entreprise propose ses titres, pour la toute première fois. Ils y sont vendus à un prix de vente fixé, un montant qu’on appelle le « prix d’émission ».
  • le marché secondaire. Là, on entre davantage dans une zone de bonnes vieilles négociations! En effet, le marché secondaire est celui où s’échangent ensuite les titres, entre divers investisseurs. Ici, le prix des titres des entreprises varie suivant l’offre et la demande et les « confrontations » qui s’ensuivent entre les investisseurs. Gardons en tête que leur but premier est de faire un profit.

 

À noter que les investisseurs peuvent récupérer leurs fonds à tout moment, que ce soit à leur  avantage ou non. Ça, ça les regarde.

 

Maintenant que vous saisissez mieux ce qu’une personne peut gagner à investir à la bourse, vous vous demandez peut-être en quoi c’est avantageux, pour une entreprise… Eh bien, c’est une bonne façon, pour elle, de trouver une partie des capitaux qui lui permettront éventuellement d’accroître ses activités et de prendre de l’expansion, si tel est son souhait et si sa situation « personnelle » le lui permet.

 

Psitt : si vous avez déjà entendu le terme « le cours d’une action », sachez que dans le cas présent, « cours » signifie « prix ». Par exemple, une fois que des actions sont vendues ou achetées, le cours est publiquement affiché, question que tout le monde soit au courant de sa réelle valeur établie la plus récente.

 

Alors, vous sentez-vous un peu mieux outillée pour vous débrouiller dans le jargon financier de la bourse?

Bonne discussion!

 

Sources :

comprendrelabourse.com

bnc.ca

marecette.org

daytradercanada.com

gerezmieuxvotreargent.ca

universalis.fr