Retour

La petite histoire de la fête du Canada

Feux de bengales

Le Canada a été créé le 1er juillet 1867, jour d’entrée en vigueur de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique. Voici cinq autres dates marquantes, mais méconnues, dans l’histoire de la fête nationale.

 

1868

Le premier gouverneur général du pays, Lord Charles Stanley Monck, signe le 20 juin une proclamation enjoignant tous les sujets de Sa Majesté sur le territoire à célébrer « l’anniversaire de la formation de la Puissance du Canada », surnommée la fête du Dominion.

 

1879

L’Acte pour faire du premier juillet un jour de fête publique sous le nom de jour anniversaire de la Confédération, reçoit la sanction royale le 15 mai. Dix ans plus tôt, un projet semblable avait été retiré parce que plusieurs députés s’étaient opposés à en faire un jour férié.

 

1927

Le 1er juillet, la toute première émission de radio diffusée simultanément dans tout le pays — incluant un discours du premier ministre Mackenzie King et une reconstitution historique — marque le 60e anniversaire de la Confédération. Il s’agit des premières célébrations majeures organisées par le gouvernement fédéral, la Première Guerre mondiale ayant occulté le demi-siècle du Canada.

 

1967

Sa Majesté la reine Elizabeth II, Reine du Canada depuis 1953, coupe un gâteau d’anniversaire géant sur la Colline parlementaire afin de marquer le 100e anniversaire de la Confédération. Ni son petit-fils William, en 2011, ni son fils Charles, qui participera aux célébrations du 150e en 2017, n’auront droit à cet honneur pâtissier.

 

1982

La fête du Dominion devient officiellement la fête du Canada le 27 octobre, après l’adoption d’un projet de loi porté par le député de Vaudreuil, Harold « Hal » Herbert. Plusieurs tentatives semblables avaient pourtant échoué depuis les années 1950. L’adoption de la chanson Ô Canada comme hymne national le 1er juillet 1980 a sans doute facilité la transition !

 

Recommandé pour vous