Retour

La petite histoire de la fête nationale du Québec

Fête nationale du Québec

La Saint-Jean-Baptiste est non seulement la fête nationale du Québec, mais celle des communautés francophones du Canada. Jour férié et occasion de festivités, la Saint-Jean a des origines très lointaines. En voici la petite histoire.

 

Une célébration du solstice d’été

Depuis l’Antiquité, on célèbre le solstice d’été, le jour le plus long de l’année, par des feux de joie. À l’origine, on rendait culte au Soleil, aux journées d’été et à la lumière lors de fêtes païennes.

 

La naissance de saint Jean le Baptiste

En Europe et en France, l’Église catholique a plus tard associé cette journée à Jean le Baptiste, un saint qui, dit-on, est né le 24 juin. Avec la Vierge et le Christ, c’est l’un des trois seuls personnages du Nouveau Testament associés à une fête majeure du calendrier liturgique.

 

La fête des Canadiens français

Au Québec, la Saint-Jean-Baptiste prend une nouvelle signification en 1834. Cette année-là, un grand banquet patriotique s’organise, avec pour objectif de donner aux Canadiens français une fête nationale annuelle. Le député Louis-Hippolyte Lafontaine, le futur avocat et premier ministre George-Étienne Cartier et le maire de Montréal Jacques Viger sont des festivités. Dans les années qui suivent, la population commence à souligner la Saint-Jean-Baptiste.

 

Un premier défilé de la Saint-Jean

La Rébellion des Patriotes, de 1837 à 1839, interrompt les célébrations de la Saint-Jean pendant cinq ans. Mais les Québécois ont toujours le cœur à la fête! En 1842, on organise le premier défilé de la Saint-Jean-Baptiste, à Montréal. La coutume continue de s’ancrer dans les mœurs, et dans les années 1950, les fêtes de la Saint-Jean se multiplient dans les villes, les villages et les quartiers.

 

Une véritable fête nationale

Dans les années 1960 et 1970, la Saint-Jean-Baptiste perd son caractère religieux. En 1977, le gouvernement de René Lévesque la proclame fête nationale du Québec, un jour chômé et férié.

La Saint-Jean est aujourd’hui la fête des Québécois de toutes origines et celle des Canadiens francophones, qui la célèbrent dans tout le pays, de Terre-Neuve au Yukon.

Les plus récents