Retour

La Toussaint Rouge et l'horreur de la guerre d’Algérie

Bombardement de Sakiet Sidi Youssef par l'aviation française

Le 1er novembre 1954, une série d’attentats simultanés du FLN (Front de Libération national) un groupe indépendantiste algérien jusqu’alors inconnu, font une dizaine de victimes dont des civils européens et musulmans. La mort de Guy Monnerot, un instituteur français qui venait enseigner aux enfants algériens des campagnes en compagnie de sa femme qui a survécu à ses blessures, attire plus particulièrement la sympathie de l’opinion publique. Ces attentats minutieusement planifiés et exécutés marquent le début d’un conflit sanglant qui durera près de huit ans (de 1954 à juillet 1962) et fera plus de 28 00 morts du côté français et environ 250 000 morts en Algérie, bien que les chiffres divergent encore selon les sources.

Le jour même des attentats, le FLN diffuse par radio de Tunis une déclaration justifiant leurs actions pour l’indépendance du pays. La réponse de la France est catégorique. Le jeune ministre de l’intérieur François Mitterrand déclarera quelques jours plus tard : « L'Algérie, c'est la France et la France ne reconnaîtra pas chez elle d'autre autorité que la sienne ».

Soldats français près du cadavre d’un terroriste abattu alors qu’il s’apprêtait à lancer une grande dans un restaurant à Alger

Soldats français près du cadavre d’un terroriste abattu alors qu’il s’apprêtait à lancer une grande dans un restaurant à Alger. Crédit photo: AFP/AFP/Getty

L’Algérie dont la colonisation avait commencé en 1830 par la France comptait alors près d'un million de citoyens français que surnommés les Pieds-Noirs et 8 millions de musulmans qui ne jouissaient pas des mêmes droits et enregistraient un taux élevé d'analphabétisme.

Revolte à Alger, mai 1958

Revolte à Alger, mai 1958. Crédit photo: Keystone/Getty Images


Après une lutte acharnée et des horreurs impardonnables commises par les deux camps, la chute de la Quatrième République et le retour de Charles de Gaulle au pouvoir, l’Algérie accède à indépendance en juillet 1962. Dès lors des milliers de Pieds-Noirs fuient en France et on assiste à plusieurs massacres de harkis (combattants algériens qui avaient soutenu les forces françaises).

On peut difficilement résumer la guerre d’Algérie en quelques lignes.  Pour en savoir plus , je vous suggère de voir le documentaire "La guerre d’Algérie : la déchirure " (1h51 minutes):

 

 

Commentaires