Retour

Le crime du siècle dernier : l’enlèvement du bébé Lindbergh

le bébé Lindbergh en 1931

Le 8 octobre 1934, Bruno Hauptmann était accusé d’un des crimes les plus célèbres du siècle dernier : l’enlèvement du bébé Lindbergh, celui de l’aviateur Charles Lindbergh.  

Rappelons les faits. Le 1er mars 1932 à East Amwell dans le New Jersey, le petit Charles Augustus Lindbergh Jr., 20 mois, disparaît du domicile de ses parents. La nouvelle de l’enlèvement soulève l’indignation à travers le pays.  Le président Hoover annonce qu'il remuerait « ciel et terre » pour retrouver l’enfant et le Bureau d'investigation (futur FBI) est autorisé à enquêter sur l’affaire qui ne relevait pourtant pas de la juridiction fédérale.

Témoignage de Charles Lindberg

Témoignage de Charles Lindbergh. Crédit photo: Bibliothèque du Congrès/World-Telegram & Sun Collection

Même le criminel Al Capone offrit son aide en échange de sa libération de prison. Commence alors une enquête qui dura plus de deux ans. En avril 1932, une rançon de 50 000$ est versée aux ravisseurs. Dans l’espoir de retracer les ravisseurs, les billets de la rançon sont identifiés pour être ensuite retirés de la circulation.

Billets bébé Lindberg

Exemple de billet utilisé pour la rançon comprenant un certificat d’or pour être retracé.

Le mois suivant, en mai 1932, le corps décomposé du bébé Lindbergh est retrouvé près du domicile de ses parents. Les ravisseurs auraient vraisemblablement échappé l’enfant au moment de l'enlèvement lui causant une fracture du crâne.  

Plus de deux ans plus tard, le 18 septembre 1934, Bruno Hauptmann est arrêté après avoir utilisé des billets de la rançon dans une station-service. Les policiers découvrent ensuite 14 000 $ de la rançon à son domicile et d’autres preuves incriminantes.

Bruno Hauptmann dans sa cellule à Flemington au New Jersey

Bruno Hauptmann dans sa cellule à Flemington au New Jersey. Crédit photo: Martin McEvilly/NY Daily News Archive via Getty Images

Après un procès hautement médiatisé, Hauptmann est condamné à mort et sera exécuté sur la chaise électrique surnommée Old Smokey le 3 avril 1936. Du début des procédures jusqu’à son exécution, il n’a cessé de proclamer son innocence soulevant le doute de certains observateurs. On apprendra plus tard que certaines preuves ont été falsifiées, que Hauptmann a été battu par les policiers qui auraient également intimidé certains témoins. À la suite de ce crime, le Congrès vota la « Loi Lindberg » qui reconnaissait le kidnapping d’enfant comme un crime fédéral, sujet à la peine de mort.

Pour en savoir plus sur l’affaire du bébé Lindbergh, je vous suggère ce documentaire Les Grandes Affaires Criminelles:

 

 

Commentaires