Retour

Le passage de la reine dégénérait en samedi de la matraque

Une du Devoir le lendemain du samedi de la matraque

Le 10 octobre 1964 eut lieu un épisode peu glorieux de notre histoire. Au milieu de la montée de l’affirmation du mouvement souverainiste et des bombes du FLQ, les autorités craignaient tellement que le passage de la reine Élisabeth II à Québec provoque une émeute, que la journée a été marquée par des affrontements violents à chaque étape de la visite officielle, de l'Hôtel du Parlement, en passant par l’Hôtel de ville et le Château Frontenac. Plus de 4000 policiers déployés dans la ville ont pris la foule en assaut. La peur engendre la peur et la répression.

Voici quelques images d’archives de cette journée peu glorieuse que l'on a nommé le Samedi de la matraque:

Commentaires