Avant même que la guerre d’indépendance américaine n’éclate officiellement, les rebelles américains se lancent à la conquête du Québec. C’est ainsi que le 12 novembre 1775, Montréal devient américaine pour quelques mois. Le 30 décembre de la même année, les troupes américaines attaquent la ville de Québec en pleine tempête. Pourquoi cette tentative désespérée? Parce que les contrats d’un grand nombre de leurs soldats prenaient fin le 31 décembre! Ils échouent lamentablement et n’arrivent pas à s’emparer de la colonie avant l’arrivée des renforts britanniques au printemps.

Malgré la visite de Benjamin Franklin et d'autres émissaires du Congrès américain à Montréal, les Américains doivent se rendre à l'évidence que les Canadiens français ne se rebelleront pas contre les Britanniques. En juin 1776, avant de se retirer de Montréal, le commandant Benedict Arnold, tente sans succès de mettre la ville en feu. Une fois de plus, on a eu chaud !

Revoici l’épisode de l’histoire du Québec sur cette période de révolutions:

 

Commentaires