C’est certainement la fête la plus étrange qui s’est transformée depuis la nuit des temps pour parvenir jusqu’au Dollarama. Largement commerciale, on estime que l'Halloween rapporte maintenant plus de 5 milliards de dollars en vente aux États-Unis à chaque année. Ça en fait des bonbons !

Survivance lointaine de traditions païennes, l’Halloween remonterait à la fête de Samain qui était une sorte de Nouvel An celte qui durait de sept à quinze jours de festivités. Une croyance populaire voulait que les mauvais esprits profitent de la nuit pour entrer dans les corps humains ou les animaux. Pour leur faire peur, les villageois enfilaient des costumes effrayants et allumaient de grands feux.

À partir du VIIIe siècle, l’Église catholique introduit la fête de la Toussaint le 1er novembre et tente d'éliminer les vieilles croyances et cultes païens. Les spécialistes ne s’entendant pas à savoir si les traditions de l’Halloween réfèrent à l’ancienne fête de Samain ou seraient d’origine chrétienne. On sait toutefois que l’Halloween était célébrée essentiellement en Irlande, en Écosse et au Pays de Galles. La citrouille-lanterne (ou le Jack-o’-Lantern) est issue d’un vieux conte irlandais. Dans certains cas, on utilisait des navets, comme sur la photo en tête d'article.

Au XIXe siècle, les émigrants irlandais et écossais introduisent l’Halloween en Amérique du Nord et la fête gagne en popularité surtout à partir des années 20. Encore aujourd’hui, l’Halloween est davantage célébrée en Irlande, en Grande-Bretagne, en Écosse et dans les pays qui comptent un grand nombre de descendants d'origine celtique, comme le Canada.

Et qui a eu la merveilleuse idée d’envoyer les enfants récolter des bonbons de porte en porte? Il semble que la  collecte de bonbons se soit développée en Amérique du Nord au début du XXe siècle. Au Québec, la notion de « tours » issue du « trick or treat ! » a complètement été évacuée de l’équation et les enfants ne gardent que les bonbons. Pourtant, il s’agissait au départ d’une soirée de mauvais tours.

Voici quelques clins d’oeil historiques issues des archives du musée McCord. 

OUI à Halloween dans le contexte du référendum de 1995

OUI à Halloween dans le contexte du référendum de 1995. Crédit photo: Terry Mosher - M999.65.96 © Musée McCord

 

L'Halloween en Russie

L'Halloween en Russie 

 

Caricature de 1942

Crédit photo: Don de Mr. John Collins - The Gazette M965.199.3405 © Musée McCord

Et pour un souvenir qui fait sourire, revoici un classique des Têtes à claques - As-tu des Pop-tarts ? - Tout le monde a ça une vieille Pop-tarts  dans le fond de son armoire.