Une nation a besoin de héros. Madeleine de Verchères compte parmi le club sélect de nos héros canadiens français. Le 22 octobre 1692, des Iroquois se pointent devant le fort de Verchères que Madeleine alors âgée de 14 ans, gardait en l’absence de ses parents. La jeune fille réussit à échapper à un Iroquois et après avoir refermé la porte du fort, elle aurait chargé elle-même un canon, ce qui n’était pas inhabituel pour une jeune femme de la Nouvelle-France. Les autres détails du récit rocambolesque de l’héroïne, dont la durée du siège, seraient tirés par les cheveux, comme l'a démontré l’historien Marcel Trudel. N’empêche que la jeune Madeleine a eu le cran de réagir rapidement à une attaque d’Iroquois. 

Image du film Madeleine de Verchères de 1922

Crédit photo: Image du film Madeleine de Verchères de 1922

Malheureusement, un des classiques de notre cinéma, le film Madeleine de Verchères de 1922, n’a pas été conservé.

Pour un brin d’humour historique, je vous suggère un épisode de la sympathique série La grande bataille. On y retrouve Madeleine de Verchères qui n'était pas contemporaine de l'Intendant Bigot, mais qu'on a ressuscitée pour les besoins du scénario.    

 

Commentaires