Retour

3 juin 1989: le massacre de la Place Tiananmen

4 juin 1989 : Un groupe de chars de l'armée chinoise bloquent un pont sur ​​l'avenue Changan menant à la place Tiananmen après la nuit de répression brutale des manifestants.

Dans la nuit du 3 juin au 4 juin 1989, l’armée chinoise a ouvert le feu sur des milliers de manifestants rassemblés à la Place Tiananmen à Pékin.

Le gouvernement voulait ainsi mettre fin à des protestations qui duraient depuis 7 semaines. On ne saura peut-être jamais le nombre exact de morts à la suite de cette répression sanglante. Selon les preuves actuelles, il y aurait eu entre 400 et 800 morts parmi la foule surtout composée d’étudiants et d’intellectuels.

25 mai 1989 : des travailleurs assis dans un bulldozer lors d'un rassemblement de protestation contre le gouvernement chinois.

5 mai 1989 : des travailleurs assis dans un bulldozer lors d'un rassemblement de protestation contre le gouvernement chinois. Crédit photo: CATHERINE HENRIETTE/AFP/Getty Images

22 Avril 1989 : une foule estimée de 200 000 manifestants pro-démocratie font face à des policiers sur la place Tiananmen.

22 Avril 1989 : une foule estimée de 200 000 manifestants pro-démocratie font face à des policiers sur la place Tiananmen. Crédit photo: CATHERINE HENRIETTE / AFP / Getty Images

4 juin 1989 : Un groupe de chars de l'armée chinoise bloquent un pont sur ​​l'avenue Changan menant à la place Tiananmen après la nuit de répression brutale des manifestants.

4 juin 1989 : Un groupe de chars de l'armée chinoise bloquent un pont sur ​​l'avenue Changan menant à la place Tiananmen après la nuit de répression brutale des manifestants. Crédit photo: Peter Charlesworth / LightRocket pour Getty Images

Des spectateurs examinent les camions de l'armée chinoise qui ont été endommagés lors des massacres de la place Tiananmen.

Des spectateurs examinent les camions de l'armée chinoise qui ont été endommagés lors des massacres de la place Tiananmen. Crédit photo: Peter Charlesworth / LightRocket via Getty Images

Plus de 25 ans plus tard, Tiananmen demeure toujours une pomme de discorde.

Commentaires