1-Lev-Tahor-fillettes-burqa

La fuite de la communauté Lev Tahor vers l’Ontario ramène au centre de l’actualité l’existence de ces sectes, religions et mouvements religieux dont les valeurs, les croyances et les règles peuvent nous faire sourire, nous étonner, nous agacer et même, parfois, nous révulser. Un exemple : dans la communauté Lev Tahor, la femme est un « être dégoûtant ne méritant que l’isolation et une diète de subsistance ». Charmant, n’est-ce pas?

Voici quelques autres exemples de croyances, sectes ou religions sinon extrêmes, à tout le moins étonnantes… 

The-Church-of-God-with-Signs-Following

Crédit photo: mysteriousuniverse.org

The Church of God with Signs Following

The Church of God with Signs Following (l’église de Dieu accompagnée de signes) est le nom donné aux églises qui pratiquent la manipulation de serpents et l’absorption de poison pendant leurs offices, en accord avec une interprétation d’un passage précis de la Bible: Et suivront ces signes ceux qui croient: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils manipuleront des serpents; et s’ils boivent du poison, ce sera sans mal; ils poseront leurs mains sur les malades et ils retrouveront la santé. (Marc 16:17-18)

Chaque office donné dans ces églises est une orgie de folie pieuse et de dangers potentiels. Mieux connues sous le nom de « charmeurs de serpents », ces églises comptent entre 1000 et 5000 adeptes et entre 50 et 100 congrégations aux États-Unis et même au Canada. Chaque dimanche, les fidèles se réunissent pour « parler en langues », hurler, entrer en transe, tourner sur eux-mêmes, boire du poison et manipuler des serpents. Ils croient dur comme fer que tout ce qu’ils font est directement dicté par la Bible.

L’église a connu de sombres moments avec quelques morts, mais ces événements ne sont survenus, selon ses fidèles, que parce que les défunts n’avaient pas vraiment la foi, puisque c’est la foi qui empêche que les morsures de serpents.

3-Morning_Glory-Oberon_Zell_Ravenheart---Oberon-Zell-Ravenheart---Famous-Personalities

Crédit photo: darkbooks.org

The Church of all Worlds

The Church of All Worlds (L’Église de tous les mondes) est une religion néopaïenne fondée en 1962 par Oberon Zell-Ravenheart et sa femme Morning Glory, dite la Grande prêtresse. C’était, au début, un groupe d’amis inspirés par la religion fictive du même nom pratiquée par les personnages du roman de science-fiction Stranger in a Strange Land, de Robert A. Heinlein. Cette religion vénère une déesse, Gaea, déesse de la Terre, et un dieu, Dieu le père, ainsi qu’une pléthore de fées, de dieux et e déesses de tous acabits.

La plupart de leurs célébrations sont basées sur les dieux et déesses de la Grèce antique. Pour la petite histoire, Zell-Ravenheart est aussi le fondateur de The Grey School of Wizardry http://www.greyschool.com, une école de magie virtuelle directement inspirée de Hogwarts, la célèbre école de Harry Potter.

Fondée en 2004, l’école fonctionne en ligne et compte aujourd’hui plus de 700 étudiants… Les diplômés sont certifiés en tant que Journeyman Wizards (compagnons magiciens). 

4-AgoribabaPashupatinathcrema-357x500

Crédit photo: world truth.tv

Aghori

Aghori est un culte hindou que condamnent la plupart des hindous à cause des rituels cannibales pratiqués par ses adeptes. Les rues de l’Inde du Nord sont pleines des fidèles de ce culte qui transportent une kapala, une tasse faite à partir d’un crâne, qui leur sert de récipient à nourriture.

Les adeptes de l'Aghori mangent de tout, de la nourriture pourrie jusqu’aux excréments d’animaux. Afin d’atteindre le plus haut niveau d’illumination, les Aghoris doivent accomplir des rituels aussi crus qu’horribles, dans le but ultime de manger la chair putride d’un cadavre humain.

Les Aghoris croient que tout est dieu. Ils vivent sur les lieux de crémation, s’enduisent des cendres des morts et se promènent souvent nus. C’est là leur manière de montrer leur détachement aux façons de vivre des autres personnes et qu’ils se situent au-dessus et au-delà des émotions normales des êtres humains. 

5-rael_anges

Crédit photo: rael.free.fr

Le mouvement raëlien

Le mouvement raëlien a été fondé par Claude Vorilhon, dit Raël, en 1974. Selon ce Français, il aurait été contacté par des extraterrestres techniquement avancés, les « Élohim ». Ce sont eux qui auraient créé la vie sur Terre ainsi que des religions comme le christianisme, le judaïsme et l’islam. Le mouvement raëlien est une religion athée: il n’y a ni Dieu ni âme.

Pour cette religion, le développement de la science est une clé essentielle pour l’amélioration du sort de l’humanité, en particulier grâce au clonage. Le mouvement prône la libération sexuelle et la méditation sensuelle. « Le divorce peut sauver votre vie, a déjà déclaré Raël, ajoutant que « la philosophie raëlienne enseigne que la culpabilité, la frustration et les anciennes valeurs judéo-chrétiennes sont la cause de plusieurs des maladies modernes.

Les gens sont plus en santé quand ils ont plusieurs partenaires sexuels. En fait j’encourage les gens à explorer le poly-amour, c’est-à-dire l’amour de plusieurs personnes simultanément et sans jalousie ». Mais pas de même sexe. Raël aurait son propre harem de jeunes femmes, appelées l’Ordre des anges, qui n’existent en somme que pour baiser et offrir leurs ovules aux tentatives de clonage du mouvement.

En 2002, les raëliens ont déclaré avoir cloné un humain, une nouvelle qui s’est par la suite s’est révélée fausse. Le mouvement compterait des dizaines de milliers de fidèles.

6-Yahweh-ben-yahweh

Crédit photo: splcenter.org

La nation de Yahweh

Les fidèles de la Nation de Yahweh croient que les Noirs sont en fait les vrais Israelites (et les Afro-Américains plus que les autres). Leur but: retourner les vrais israélites sur leur terre d’origine. Cette « religion » a été créée à la fin des années 1970 à Miami, par un dénommé Yahweh ben Yahweh.

La Nation de Yahweh a connu des controverses à la suite des problèmes de son fondateur avec la justice. On l’a aussi accusée d’être un culte de la suprématie noire. Selon ses croyants, les blancs sont des démons et Yahweh ben Yahweh a une mission: vaincre les Blancs. Malgré la mort récente de leur leader, la Nation de Yahweh est toujours active. Ses membres affirment avoir abandonné leur passé raciste, la fille de leur leader ayant même déclaré que toutes les personnes sont les enfants de Dieux, ce que semblent toutefois contredire leurs écrits.

La plupart des membres sont toujours convaincus que Yahweh ben Yahweh est « le Grand naître de tout, le Dieu de l’Univers, le Grand Potentat, le Père éternel et le Messie persécuté.

7-Nuwaubianism

Crédit photo: Michael Holahan METRO

Le nuwaubianisme

Le nuwaubianisme a été créé dans les années 1970 par Dwight York, connu aussi sous les noms de Malachi Z. York, Issa Al Haadi Al Mahdi, et autres alias. C’est un musicien et écrivain américain qui est en prison depuis 2004, pour 135 ans, à la suite d’accusations de pédophilie, de corruption et de blanchiment d’argent.

Les fidèles du nuwaubianisme croient que les Blancs devraient servir les Noirs, qu’ils devraient être leurs esclaves parce qu’ils n’auraient été créés que pour être une race de tueurs. Suivant, au départ, les enseignements musulmans, cette religion se base maintenant sur des thèmes issus de l’Égypte ancienne et des extraterrestres.

En 2000, la “Nation nuwaubienne unie des Moors” comptait 500 fidèles. York et ses fidèles ont éveillé les soupçons du gouvernement américain dans les années 1990 après la construction de Tama-Re, en Géorgie, une “ville” d’inspiration égyptienne où l’on retrouvait des pyramides et des temples et pouvant abriter une centaine de fidèles.

Le site a été démoli après l’arrestation de York, qui détient le triste record d’avoir provoqué aux États-Unis la plus grande poursuite judiciaire pour pédophilie n’impliquant qu’une seule personne. 

8-rajneesh-disciples

Crédit photo: asia-pictures.net

Bhagwam Shree Rajneesh

Bhagwan Shree Rajneesh, né en 1931, était un professeur de philosophie devenu leader spirituel indien, qui a prêché une doctrine mélangeant le mysticisme oriental, le dévouement personnel et la liberté sexuelle, tout en amassant une immense fortune personnelle. En 1989, Rajneesh adopta le nom bouddhiste d’Osho.

Il a créé de nouvelles formes de méditation active, dont la plus connue, la méditation dynamique, implique une activité physique intense suivie de silence et de célébration, dans le but de surpasser la répression individuelle, de diminuer les inhibitions, de développer un état de vide et d’atteindre l’illumination. L’individu n’a plus “ni passé, ni futur, ni liens, ni esprit, ni ego, ni soi”. Avant 1985, les disciples portaient des robes rouges et un collier de 108 perles auquel était attaché un portrait de Rajneesh.

Selon sa doctrine, Dieu est dans tout et tous et Jésus-Christ aurait atteint l’illumination. Il aurait même survécu à sa crucifixion et se serait installé en Inde où il serait mort à l’âge de 112 ans. Quant à Rajneesh, il s’installa dès 1981 en Oregon, aux États-Unis, après des démêlés avec le fisc indien, dans un immense domaine ultra-moderne.

De nombreux scandales lui firent passer 10 ans en prison puis expulser des États-Unis. Il erra ensuite en Europe et en Asie, passant d’hôtels de luxe en résidences somptueuses. Il est mort en 1990. Il “pesait” alors un milliard de dollars et possédait une flottille de 91 Rolls-Royce (pendant que ses disciples étaient exhortés à suivre un style de vie simple et frugal). Selon ses disciples, il aurait été empoisonné. La popularité des enseignements de Rajneesh a continué à augmenter, même après sa mort. 

9-asatru

Crédit photo: Gunnar Creutz

Àsatrú

L’Àsatrú est une religion qui tire ses enseignements des sagas islandaises. Une manifestation du néopaganisme, elle a pour but de faire revivre les religions ethniques qui existaient avant l’arrivée des religions monothéistes. Selon cette religion, aucun comportement n’est à proscrire. Son thème central est la recherche d’un compromis entre la liberté et la responsabilité, tel qu’enseigné dans la littérature légendaire, mystique et historique.

On n’y trouve ni rédemption, ni sauvegarde, ni même de perfection.   Bien qu’elle descende d’une culture guerrière, l’Àsatrú n’est pas une religion misogyne: l’homme et la femme proviennent de deux branches distinctes et tous deux sont égaux,  même s’ils jouent des rôles différents dans les rites àsatruars.  

10-Maradona

Crédit photo: world truth.tv

L'église de Maradona

L’église maradonienne (de l’espagnol Iglesia Maradoniana) a été fondée en 1998 par les admirateurs du joueur de football argentin Diego Maradona. Ses membres croient que Maradona a été le meilleur joueur de tous les temps. La première réunion officielle a eu lieu en 2000, et aujourd’hui l’église compte plus de 80 000 membres répartis dans 60 pays dans le monde (surtout en Argentine, au Mexique et en Espagne).

À la différence d’autres clubs de fans, l’église de Maradona compte de nombreux rituels et voue une véritable vénération à son “dieu”. L’église a ses propres commandements, l’un d’eux étant “Propage la nouvelle des miracles de Diego”, un autre de nommer son enfant Diego.

Tout comme la religion chrétienne, la religion maradonienne a son Notre Père: Notre Diego — qui est sur les terrains — que ton pied gauche soit béni — que ta magie ouvre nos yeux — fais-nous souvenir de tes buts — sur la terre comme au ciel — donne-nous aujourd’hui notre bonheur quotidien — pardonne aux Anglais — comme nous pardonnons à la mafia napolitaine — ne nous laisse pas abîmer le ballon — et délivre-nous de Havelange  — Diego. (Diego étant l’équivalent du “Amen” pour conclure les prières). Le calendrier maradonien compte les années depuis la naissance de Maradona, le 30 octobre 1960 (il est toujours vivant). Nous sommes donc en l’année 53 de l’ère maradonienne. 

11-Ed_Wood

Crédit photo: wikipedia

Le woodisme

Le woodisme est la religion pratiquée par l’Église virtuelle de Ed Wood. Cette religion, basée sur la culture pop, a été créée en 1996 et perçoit Edward D. Wood Jr., un réalisateur de films hollywoodiens, comme son sauveur. Ses adeptes utilisent ses films pour “injecter de la spiritualité en ceux qui ne sont pas satisfaits par les religions plus populaires, comme le christianisme”. En regardant ses films et sa vie, ils apprennent à vivre une vie heureuse et positive. Leur but : l’acceptation des autres et de soi. Le woodisme compte 3000 adeptes baptisés dans le monde.

Et comme l’indique le site de l’église, “Nous ne nous attendons pas à ce que vous croyiez au woodisme. Nous nous attendons à ce que vous respectiez NOTRE foi dans le woodisme”. L’église défend une compréhension et une acceptation totales, sans égard pour ce que le reste du monde pense. On y discute franchement et crument de sexe, de race, de drogues et de travestisme.

Pour la petite histoire, Ed Wood était un scénariste, réalisateur, producteur, acteur, auteur et monteur de films, mort en 1978. Il a réalisé plusieurs films à petit budget de science-fiction, d’horreur et western.Dans les années 60 et 70, il a fait des films pornos et a écrit plus de 80 romans policiers, d’horreur et érotiques. Il a reçu en 1980, de façon posthume, le Golden Turkey Award en tant que “Pire réalisateur de tous les temps”.

12-Harold-Klemp

Crédit photo: eckankar-nm.org

Eckankar

Eckankar est un mouvement religieux qui reprend plusieurs pratiques et croyances de l’hindouisme, du sikhisme et du soufisme. Fondé aux États-Unis en 1965, cette religion se définit comme étant celle de “la lumière et du son de Dieu” et offre un chemin spirituel individuel à la compréhension de soi comme âme éternelle et le développement des états de conscience supérieurs. Harold Klemp en est le naître actuel, dit Maître ECK Vivant, le Mahanta, le Mahanta étant l’état de conscience le plus élevé qu’un humain puisse atteindre sur la Terre. Les disciples sont des eckistes et le siège du mouvement est situé dans le Minnesota. On y trouve le temple ECK, une chapelle, un bâtiment administratif et le campus spirituel ECK.

C’est une foi monothéiste qui vénère l’esprit divin Eck. À l’instar de certaines religions orientales, les eckistes croient que l’âme est en constante réincarnation jusqu’à l’atteinte de la libération spirituelle. La croissance spirituelle ne peut se faire que par des exercices de méditation. L’âme peut ainsi échapper à sa forme physique et entrer le royaume spirituel. Les adhérents d’Eckankar croient que les individus sont responsables de leur propre destin que leurs décisions déterminent leur avenir. 

13-jainisme

Crédit photo: BBC

Le jaïnisme

Fondé en Inde il y a plus de 2500 ans, le jaïnisme compte aujourd’hui environ 4 millions de fidèles. C’est une religion polythéiste selon laquelle plusieurs dieux existent aux côtés des humains selon une hiérarchie complexe. Le but du jaïnisme est d’atteindre la perfection spirituelle et de libérer l’âme du cycle de la réincarnation. La méditation et le monachisme sont des aspects importants du jaïnisme.

Cette religion prône l’égalité de toutes créatures et les femmes peuvent donc y jouer leur part sur le chemin de la libération… si elles se réincarnent d’abord en hommes. Comme la voie vers la libération passe par la nudité et que les femmes n’ont pas le droit de se dénuder en public, elles ne peuvent se libérer et sont donc considérées comme des citoyennes de seconde classe. Comme dans d’autres religions et croyances, l’interdiction de la nudité féminine a pour but de protéger les hommes qui, sinon, expérimenteraient le désir sexuel, désir qui empêcherait la progression de l’homme vers la libération.

14-Sun_Myung_Moon-Hak_Ja_Han

Crédit photo: Creative Commons

L'église de la réunification

Créée en Corée du Sud en 1954, l’Église de l’unification compte 180 000 adeptes de par le monde (surtout en Corée, au Japon et aux États-Unis) qui croient que son fondateur, Sun Myung Moon, est le Messie.

L’emphase est placée sur la dualité de la nature et l’union harmonieuse du masculin et du féminin. Le but de l’église est de créer de “vraies familles”, ce qui est souvent fait par l’entremise de mariages de masse (et quand on dit de masse : il est passé de 3 couples mariés en même temps en 1965 à 360 000 couples en 1995). Le but de Dieu étant d’expérimenter la joie et l’amour sur terre, la seule façon d’y parvenir est de créer une famille parfaite, sans failles ni péchés. Sun Myung Moon, né en Corée du Nord, disait avoir reçu sa mission de Jésus à l’âge de 15 ans. Il lui aurait demandé de poursuivre la tâche de construire le royaume des cieux sur terre.

Selon lui, il était le nouveau Messie et le seul à pouvoir comprendre et révéler les secrets de la Bible. Son but: réformer la globalité de l’église chrétienne, servir l’humanité tout entière en unissant tous les chrétiens et en évangélisant le reste du monde avec le souci d’oeuvrer pour une justice sociale. Il est mort en septembre 2012 en laissant un vaste et très controversé empire financier qui avait fait de lui un milliardaire.

Commentaires