Retour

Petite histoire de la gomme à mâcher

Publicités de 1939 de la gomme à mâcher Wrigley

De la sève de conifères datant de 4 500 ans au bétel mâchés par les peuples asiatiques en passant par le chicle des Mayas et le tabac des Amérindiens d’Amazonie, l’Homme a toujours aimé mâchouiller quelque chose.

Le brevet de la gomme à mâcher telle qu’on la connait aujourd’hui fut déposé le 28 décembre 1869 par un dentiste de l’Ohio nommé William Finley Semple. Sa gomme à saveur de réglisse visait à nettoyer les dents et exercer les mâchoires fur commercialisé par William Wrigley Jr qui a introduit les célèbres gommes Spearmint, Doublemint et Juicy Fruit  dans les magasins aux États-Unis dès la fin du XIXe siècle.

Thomas Adam qui concocta une gomme à partir du chicle en 1872 est également reconnu comme un des fondateurs de l’industrie.

Publicité gomme à mâcher

Crédit photo: Bibliothèque du congrès américain

Gomme à mâcher Wrigley

Crédit photo: Bibliothèque du congrès américain

L’usage de la gomme surtout concentrée aux États-Unis au départ s’est répandu en Europe pendant la Première Guerre mondiale notamment grâce à la Croix-Rouge et aux soldats américains. Mais il ne s’agissait pas encore de la fameuse gomme balloune rose qui fut inventée par Walter Diemer, un comptable de la compagnie Fleet en 1928. Pourquoi rose et pas bleu ou vert ? Tout simplement parce que c’était la seule couleur que Diemer avait sous la main à l’usine lorsqu’il a réalisé ses tests.

La gomme commercialisée sous le nom de Dubble Bubble pour 1 cent a généré des profits de plus de 1,5 million de $ US. L’invention qui n’était pas brevetée fut ensuite reprise par plusieurs autres compagnies, dont la fameuse Bazooka introduite en 1947.

Pour tout savoir sur l’histoire de la gomme, ne manquez pas le documentaire «Qu'est-ce que Chewing-Gum?» sur la chaîne Matière Grise

 

Les plus récents

Plus d'articles

Plus d'articles