Retour

Portrait inspirant : Maripier Morin, pour que tombent les tabous

Portrait inspirant : Maripier Morin, pour que tombent les tabous

Maripier Morin ne laisse personne indifférent. Chroniqueuse, animatrice, comédienne, mannequin, elle porte de nombreux chapeaux et on dirait qu’ils lui vont tous merveilleusement bien! Avec son parcours atypique, on l’aime ou on ne l’aime pas… Mais de plus en plus, les gens se placent dans la longue lignée de ceux qui l’aiment! Ce n’est pas sans raison qu’elle est l’une des Québécoises avec le plus grand nombre d’abonnés sur Instagram.

Savoir se relever

On se souvient tous que Maripier s’est fait connaitre avec sa participation à Occupation double en 2006. Cette expérience n’avait pas été très positive sur le moment, mais elle a su se relever brillamment. D’abord comme l’une des beautés à l’émission Les banquiers, elle s’est ensuite taillé une place dans l’univers télévisuel québécois comme chroniqueuse et animatrice. On l’a vu également comme comédienne dans La Chute de l’empire américain et elle reviendra cet hiver dans la nouvelle série La faille.

Elle est aussi porte-parole pour Revlon et Reebok et appuie différents organismes et leur cause. D’ailleurs, elle est l’une des ambassadrices de PROCURE, qui lutte contre le cancer de la prostate. Bref, elle est partout ou presque!

Mais pourquoi? Pour faire tomber les préjugés!

Mais, actuellement, elle fait beaucoup parler d’elle à cause de son émission, Mais pourquoi? De prime abord, on peut être porté à juger… Vraiment?! Elle est allée danser dans un bar de danseuses? Elle s’est filmée pendant les traitements qui mènent à la congélation de ses ovules? À Tout le monde en parle, elle a lancé que : « si ça avait été un gars [qui avait participé à une telle émission], on crierait au génie. » Mais puisque c’est une femme, en l’occurrence Maripier Morin, c’est différent. Elle n’a probablement pas tort.

Pourtant, ce qu’elle tente de faire est tout à fait louable, c’est à dire déconstruire des tabous. Dans notre société, on en a bien besoin. On juge beaucoup, sans nécessairement aller chercher l’information nécessaire. Maripier fait tout le contraire. Elle part à la rencontre de l’autre, véritablement, et ne s’arrête pas à une seule facette. Dans cette série documentaire immersive, elle sort totalement de sa zone de confort et se livre à différentes expériences, comme une compétition de fitness et des traitements de fertilité. Elle nous les fait vivre pleinement, en même temps qu’elle, sans filtre et en toute authenticité.

Comprendre de l’intérieur

Évidemment, comme sa mère lui mentionne, il n’est pas nécessaire de se mettre la main dans le feu pour savoir que ça brûle. Mais Maripier est intense dans toutes les sphères de sa vie et elle a besoin de comprendre de l’intérieur. Elle nous offre donc, avec sa spontanéité, ce regard particulier, alors qu’elle s’attaque à ses propres jugements et peurs. De plus, ses sauts dans des univers bien spécifiques l’amènent à rencontrer les gens de divers milieux auprès desquels elle obtient des réponses à ses questionnements.

Mais… a-t-elle vraiment besoin de se dénuder dans un bar de danseuse? On peut s’interroger à bien des égards. À cet effet, Maripier elle-même mentionne qu’elle a dépassé ses propres limites. Mais, lorsqu’on décide de vivre une expérience à fond, il est difficile de tout prévoir. Pour savoir comment se sentent réellement et profondément ces filles, il est difficile de faire autrement. Et surtout, pourquoi juger une fille qui tente l’expérience afin de mieux comprendre l’objectivation du corps, alors qu’on ne juge pas les hommes qui fréquentent ces fameux bars de danseuses? D’autant plus qu’elle ne s’arrête pas uniquement à cette vision de la nudité. Elle participe également, entre autres, à une classe d’art où le corps reprend ses notes de noblesse.

Pourquoi juger celle qui tente de faire tomber les préjugés? On devrait plutôt tous s’en inspirer!

Suivez Mariepier sur Facebook, Instagram ou sur maripiermorin.com et ne manquez pas la série, Mais pourquoi? sur les ondes de Z.