Voilà que février tire déjà à sa fin! Mais pourquoi ce mois est-il plus court que les autres avec ses 28 jours (et 29 lors des années bissextiles)?

Si la légende raconte que l’empereur Auguste aurait «volé» un jour en février pour l’ajouter au mois d’août, nommé en son honneur, afin d'avoir autant de jours que le mois de juillet, nommé en l’honneur de son prédécesseur Jules César, dans les faits, les choses n'ont pas été aussi simples...

Premièrement, il faut savoir que le calendrier romuléen comptait au départ seulement 10 mois. Eh oui! Janvier et février n'y figuraient même pas, l’année commençait au mois de mars (équinoxe du printemps) et se terminait en décembre, comme suit:

I - Martius, (mars) : 31 jours,

II - Aprilis (avril) : 30 jours,

III - Maius (mai) : 31 jours,

IV - Iunius (juin) : 30 jours,

V - Quintilis (juillet) : 31 jours,

VI - Sextilis (août) : 30 jours,

VII - September (septembre) : 30 jours,

VIII - October (octobre) : 31 jours,

IX - November (novembre) : 30 jours,

X - December (décembre) : 30 jours.

Plutôt étrange! Ce serait vers 713 av. J.-C. que le roi Numa Pompilius aurait ajouté 50 jours, avec les nouveaux mois de janvier et février, à son calendrier pompilien, répartissant les 354 (ou 355) jours de l'année sur 12 mois, comme suit:

I - Martius (mars) : 31 jours,

II - Aprilis (avril) : 29 jours,

III - Maius (mai) : 31 jours,

IV - Iunius (juin) : 29 jours,

V - Quintilis (juillet) : 31 jours,

VI - Sextilis (août) : 29 jours,

VII - September (septembre) : 29 jours,

VIII - October (octobre) : 31 jours,

IX - November (novembre) : 29 jours,

X - December (décembre) : 29 jours,

XI - Ianuarius (janvier) : 29 jours,

XII - Februarius (février) : 28 jours

Mais rien n’est joué! Le calendrier évolue et des mois intercalaires viennent s'ajouter de façon cyclique - parfois au bout de 8 ans, parfois 2 ans, et parfois selon le contexte politique du moment - pour s’aligner avec le cycle lunaire et les saisons.

Une inscription du Calendrier romain

Inscription dans un calendrier romain, précédant la réforme Julienne du calendrier et permettant l'insertion d'un mois intercalaire. Source image: Wikipédia

Un peu compliqué ces histoires de mois «intercalaires»? En effet! Les règles régissant ces mois deviennent nébuleuses et sont peu respectées, semant la confusion au calendrier. C'est finalement Jules César qui mettra fin à ce système en remplacant le calendrier en place - le calendrier romain républicain - par un nouveau calendrier vers 45 av. J.-C., le calendrier julien.

Ce dernier sera employé en Europe jusqu'à son remplacement par le calendrier grégorien à la fin du XVIe siècle. Terminé les mois intercalaires… mais non sans un brin (ou plutôt une année complète) de confusion! 

Le calendrier grégorien arrive enfin, reprenant en grande partie la structure du calendrier julien tout en mettant fin au problème de «décalage», avec l’arrivée des années bissextiles

Et février dans tout ça? Il semblerait que même les Romains aient préféré le garder plus court, que long...

Commentaires