Retour

Quand des artistes brassent la cage

Couverture du manifeste du Refus global - Dessin de de Jean-Paul Riopelle.

Le 9 août 1948, les Automatistes, un groupe d’artistes dissidents, publiaient le manifeste du refus global en 400 exemplaires qui se sont vite envolés.

Ce document révolutionnaire rédigé par le peintre Paul-Émile Borduas, illustré par Jean-Paul Riopelle et cosigné par quinze autres artistes, Marcelle Ferron, Marcel Barbeau, Fernand Leduc et Claude Gauvreau, dénonçait l’immobilisme et l’idéologie conservatrice de la société québécoise et invite les Québécois à sortir du carcan.

En cette époque de la grande noirceur sous le gouvernement Duplessis, le manifeste heurtait de plein fouet les autorités politiques et religieuses. Congédié de son poste de professeur à l'École du meuble, Paul-Émile Borduas est contraint de ne vivre que de ses peintures. Il s’exhilera à New York l’année suivante avant d’aller tenter sa chance à Paris au milieu des années 50.

«  Un petit peuple serré de près aux soutanes restées les seules dépositaires de la foi, du savoir, de la vérité et de la richesse nationale. Tenu à l'écart de l'évolution universelle de la pensée pleine de risques et de dangers, éduqué sans mauvaise volonté, mais sans contrôle, dans le faux jugement des grands faits de l'histoire quand l'ignorance complète est impraticable. » « Rompre définitivement avec toutes les habitudes de la société, se désolidariser de son esprit utilitaire. Refus d'être sciemment au-dessous de nos possibilités psychiques. Refus de fermer les yeux sur les vices, les duperies perpétrées sous le couvert du savoir, du service rendu, de la reconnaissance due. Refus d'un cantonnement dans la seule bourgade plastique, place fortifiée mais facile d'évitement. Refus de se taire ‑ faites de nous ce qu'il vous plaira mais vous devez nous entendre ‑ refus de la gloire, des honneurs (le premier consenti): stigmates de la nuisance, de l'inconscience, de la servilité. Refus de servir, d'être utilisables pour de telles fins. Refus de toute INTENTION, arme néfaste de la RAISON. À bas toutes deux, au second rang! »

Vous trouverez le texte en entier ici. À voir ou revoir : le documentaire de Manon Barbeau, fille du signataire Marcel Barbeau, Les enfants du Refus global

Commentaires