Guerre totale, la Première Guerre mondiale a nécessité une mobilisation d’hommes et de ressources comme jamais auparavant. « Engagez-vous! », disaient-ils. Des affiches de recrutement, à la propagande anti-allemande, en passant par les publicités incitant les citoyens à acheter des bons de la guerre, on ne lésinait pas sur les moyens pour sensibiliser la population à l’effort de guerre.

Affiche de recrutement destinée aux Canadiens français

carabinier_ca 3

Crédit photo: Musée canadien de la guerre/MCG 19820376-009

Puisque le 150e bataillon n’a pas réussi à atteindre ses effectifs, les soldats ont été dispersés dans le 22e bataillon, seul bataillon d'infanterie canadien-français.

Les Boches

boches

Crédit photo: Musée canadien de la guerre/REF PAM D 526.25 C2 C48 1915, couverture,Bibliothèque Hartland-Molson

Ce dessin de propagande anti-allemande fait partie d’une collection de dessins humoristiques de l’artiste québécois Joseph Charlebois qui a été présentée au premier ministre canadien, sir Robert Borden.  

Souscrivez à l’Emprunt de la Victoire

emprunt_victoire

Émises à partir de 1915, les obligations de la Victoire étaient des prêts accordés au gouvernement que le public pouvait encaisser avec intérêt entre 5 et 20 ans plus tard. En 1916, le gouvernement canadien crée le Service des affiches de guerre pour crée des affiches dans les deux langues officielles. Ici, le soldat rappelle la célèbre affiche britannique montrant Lord Kitchener, secrétaire d'État à la Guerre, invitant les Britanniques à s’enrôler. 

Your Country Needs U

Crédit photo: Musée canadien de la guerre/MCG 19920166-186 et Archive/Getty Images Archive/Getty Images

Les Héros de St-Julien et de Festubert

saint_julien3

Crédit photo: Musée canadien de la guerre/MCG 19880207-002

Affiche de recrutement qui a été réalisée en anglais et en français. Elle vise à encourager le recrutement en rappelant la résistance héroïque des soldats canadiens lors des batailles de Saint-Julien (Ypres) et Festubert. La seconde bataille d’Ypres en avril 1915 marque la première utilisation de gaz asphyxiant. Les troupes canadiennes avaient enregistré 6 000 pertes en quatre jours de combat.

Les chiens ennemis

War Dogs

Crédit photo: Hirz/Getty Images

Affiche de propagande antiallemande datant de 1917, montrant un chien boxer, portant un casque militaire des alliés qui regarde un teckel blessé portant un casque allemand. Derrière, on peut voir un panneau indiquant le chemin pour retourner à Berlin.

Joignez-vous à la marine

Join The Navy

Crédit photo: Richard Fayerweather Babcock/Galerie Bilderwelt/Getty Images

Affiche de recrutement de la marine américaine de 1917 montrant un marin à cheval sur une torpille avec l’inscription « Joignez-vous à la Marine, le service des hommes qui se battent. » 

La liberté a besoin de vous

liberty2

Crédit photo: Buyenlarge / Getty Images

Affiche américaine de 1918 représentant la statue de la Liberté qui encourage l'effort de guerre. « Des milliards de dollars sont nécessaires dès maintenant. » 

« Allemand un jour, Allemand toujours! »

anti-all2

Crédit photo: Musée canadien de la guerre/MCG 19720121-086

Affiche britannique de propagande anti-allemande illustrant des atrocités commises par les Allemands dont l’exécution de milliers de civils belges, la condamnation de l’infirmière Edith Cavell et la guerre sous-marine qui n’épargnait pas les navires civils. L’affiche visait à encourager les citoyens à ne pas embaucher d'Allemands et boycotter tous les produits allemands. 

Abattre la brute enragée

Destroy this Mad Brute - Enlist

Crédit photo: Buyenlarge/Getty Images

Affiche américaine représentant les Allemands en gorille, les mains tachées de sang innocent. 

Attention!

Careless Work

Crédit photo: MPI/Getty Images

Affiches datant de 1917 pour avertir les travailleurs des conséquences possibles du travail mal fait. On y voit un avion écrasé avec l’inscription : « Envisagez les conséquences de la négligence au travail ». 

Papa, qu'avez-vous fait durant la Grande Guerre?

Daddy, what did YOU do in the Great War?. First World War (1914-1918) British propaganda recruitment poster. Man in armchair with little girl on his knee thinks what could he tell his children if he did nothing .

Crédit photo: Universal Archive / Getty Images

Affiche de recrutement de la propagande britannique. L’homme dans le fauteuil avec sa petite fille sur ses genoux se demande ce qu’il dira à ses enfants s'il ne s’enrôle pas dans l’armée. 

Macaron : « Mon père est au front »

monpère

Crédit photo: Musée canadien de la guerre/MCG 20030334-006

Macaron fabriqué par le Fonds patriotique canadien à Toronto et distribué aux enfants des soldats partis outre-mer. On y voit l’image d’un soldat tenant un fusil muni d'une baïonnette. 

Kultur versus Humanité

victorybond2

Crédit photo: Musée canadien de la guerre/MCG 19850475-034

Affiche canadienne visant à promouvoir les obligations de la Victoire. Elle représente le torpillage du navire-hôpital canadien Llandovery Castle par le U-Boot allemand au large des côtes d'Irlande en juin 1918. Cette attaque tua 234 personnes, dont 94 médecins et infirmières militaires canadiens. Le message : « Kultur contre humanité » fait référence à la Kultur (culture) allemande qui ne respecte pas les règles d’Humanité et doit être vaincue.