Retour

Quand selfie rime avec déprime

Lorsqu’on publie un selfie sur les réseaux sociaux, nous recevons souvent des commentaires comme quoi on est belle, bonne et capable. Mais parfois, les égoportraits peuvent provoquer l’effet inverse.

 
Selon quatre chercheuses de l’Université de York, en Ontario, le temps passé à prendre un égoportrait, à le sélectionner, à le modifier, à le publier en ligne et à gérer les commentaires qu’il suscite est nocif pour la santé mentale.
 
Pour cause, les jeunes filles âgées entre 16 à 25 ans passeraient 5 heures par semaine à prendre des égoportraits. Or, si les selfies sont souvent utilisés dans une optique de valorisation de l’estime de soi, ils peuvent causer de l’insatisfaction et de l’anxiété par rapport à notre image corporelle. 
 

Avec ou sans retouche : même constat

Pour mener leur étude à terme, les chercheuses ont sélectionné 113 participantes âgées de 16 à 29 ans. Elles les ont ensuite séparées en trois groupes : le premier devait publier un selfie sans le modifier, le deuxième devait faire de même avec la possibilité d’effectuer des retouches tandis que le troisième devait s’abstenir de naviguer sur les réseaux sociaux. 
 
Après l’exercice, les conclusions ont démontré que les jeunes filles du premier et du deuxième groupe avaient un moral plus négatif que celles du troisième groupe. Ce sont les participantes qui avaient pris un égoportrait sans possibilité de modifications qui se sont montré les plus affectées par les résultats, se décrivant comme plus anxieuses, moins confiantes et moins attirantes physiquement. D’un autre côté, les volontaires qui ont pu retoucher leur selfie se sont senties moins séduisantes après l’avoir publié en ligne. 
 
Ainsi, avec ou sans retouches, l’égoportrait demeurerait problématique. Les expertes expliquent ce constat par le fait que le processus de prise et de modification de la photo attire notre attention sur notre apparence. « Quand on se compare, on se console », dit le dicton. Il semblerait que celui-ci doit être remis en question !

Shutterstock/Baranq


Vous aimerez aussi