Retour

La salmonellose aurait décimé le peuple aztèque

Après l’arrivée du conquistador Hernando Cortés, en 1519, la population autochtone de ce qui est aujourd’hui le Mexique est passée de 25 millions à 1 million d’individus en un siècle.

2 nouvelles études lèvent une partie du mystère sur cette spectaculaire chute démographique.

Une équipe de chercheurs de l’institut Max Planck (Allemagne) a mené des analyses génétiques sur les dépouilles de 29 individus enterrés près d’Oaxaca. 25 d’entre eux seraient morts dans les années 1540, pendant une vaste épidémie dont la cause était jusqu’ici mal comprise.

Les chercheurs ont décelé sur certains d’entre eux la présence d’ADN de salmonelle, une bactérie qui tue aujourd’hui 10 à 15 % des individus qu’elle infecte. La mystérieuse maladie qui a décimé le peuple aztèque serait donc la salmonellose, proposent-ils.


2 minutes pour comprendre les pandémies


Parallèlement, le microbiologiste anglais Mark Achtman et son équipe indiquaient la semaine dernière avoir découvert sur les ossements d’une jeune femme enterrée en Norvège vers 1200 l’ADN de la même souche de salmonelle.

Cette découverte porte à croire que la bactérie retrouvée sur les cadavres d’Aztèques d’Oaxaca était d’origine européenne.

Les 2 études ont été publiées sur le portail bioRxiv.

Commentaires