Retour

La vie après la politique : que sont-ils devenus?

Gouvernement Canadien

Une carrière en politique implique un stress constant et des journées de travail de près de 15 heures. Après avoir tiré leur révérence de la vie politique, plusieurs politiciens continuent de travailler, et ce, même s’ils ont atteint l’âge de la retraite depuis belle lurette. Les ex-politiciens : des travailleurs acharnés.

Jean Charest

Crédit photo: CP images

Jean Charest

Avocat de formation, Jean Charest a passé de nombreuses années dans le monde de la politique. Ayant obtenu son diplôme en droit à l’Université de Sherbrooke, sa ville d’origine, il a exercé son métier d'avocat jusqu'à ce qu'il soit élu député progressiste-conservateur à la Chambre des communes du Canada dans la circonscription de Sherbrooke à l'élection fédérale canadienne de 1984.

S’ensuit une longue carrière qui l’a mené jusqu’au poste de premier ministre du Québec qu’il a occupé durant 3 mandats. Le lendemain de sa défaite face à Pauline Marois, il démissionne.

Il réintègre ensuite la pratique du droit en janvier 2013 en se joignant au cabinet McCarthy Tétrault à Montréal.

André Boisclair

Crédit photo: CP images

André Boisclair

L’homme politique André Boisclair a été chef du Parti québécois de novembre 2005 à mai 2007 et ancien chef de l'opposition officielle à l'Assemblée nationale du Québec d’octobre 2006 à mars 2007. Durant sa carrière, il a occupé plusieurs postes de ministre dans les gouvernements de Lucien Bouchard et de Bernard Landry.

Le 8 mai 2007, il annonce sa démission comme chef du Parti québécois. À partir du moment où il a quitté ses fonctions, il s’est consacré à l'enseignement et au conseil dans le domaine de la communication. En septembre 2011 il est devenu conseiller en relation publique pour la firme Questerre Energy. En 2016, il devient présdent de l'Institut de développement urbain du Québec.

Lucien Bouchard

Crédit photo: CP images

Lucien Bouchard

Comme Jean Charest et plusieurs autres hommes politiques, Lucien Bouchard est avocat de formation. Butinant durant sa carrière politique du Parti progressiste-conservateur du Canada, au Bloc québécois dont il est le fondateur, au Parti québécois, il est tout de même arrivé à se faire respecté au point d’exercer la fonction de premier ministre du Québec un peu plus de 5 ans. Poste duquel il démissionne le 8 mars 2001 faute d’avoir su ranimer la flamme souverainiste des Québécois. Lucien Bouchard se retire alors de la vie politique et Bernard Landry lui succède.

Il demeure très actif au sein de la communauté et pratique le droit à titre d’avocat associé au cabinet Davies Ward Phillips & Vineberg.

Alfonso Gagliano

Crédit photo: CP images

Alfonso Gagliano

Italien d’origine Alfonso Gagliano est un homme politique du Parti libéral dont la longue carrière s’est terminée par le scandale des commandites dans lequel il aurait supposément joué un rôle. Il a été 16 ans député libéral de Saint-Léonard, ministre des Travaux publics, des postes, etc. Même s’il a passé près de 20 ans en politique fédérale, Alfonso Gagliano ne s’y intéresse plus.

Aujourd’hui vigneron, il s’est établi à Dunham en Montérégie et il possède le vignoble Gagliano qui produit du vin rouge, blanc, mousseux, vin de glace. Il est le premier à avoir fabriqué du vin de glace rouge.

Michael Ignatieff

Crédit photo: CP images

Michael Ignatieff

Michael Ignatieff est un auteur canadien, professeur et ancien politicien. Il est titulaire d'un doctorat en histoire de l'Université Harvard et a occupé des postes universitaires au Kings College de Cambridge et à la Kennedy School of Government de l'Université Harvard. Il a travaillé au sein du Parlement du Canada et a été chef du Parti libéral du Canada.

De 2014 à 2016, M. Ignatieff est professeur invité et directeur du Carr Center for Human Rights Policy à la John F. Kennedy School of Government à l'Université Harvard. Il vit avec son épouse à Cambridge, au Massachusetts.

En 2016, il devient le recteur et président de l'Université d'Europe centrale à Budapest.

Gilles Duceppe

Crédit photo: CP images

Gilles Duceppe

Fils de l'acteur Jean Duceppe, Gilles Duceppe a étudié la science politique à l'Université de Montréal. En 1990, il est élu sous la bannière du Bloc québécois et devient député fédéral de la circonscription de Laurier-Sainte-Marie. Il le demeurera pendant 21 ans. Il a été chef du Bloc québécois de 1997 à 2011 en plus d'occuper brièvement le poste de chef de l'opposition officielle à la Chambre des Communes.

Après sa défaite aux élections du 2 mai 2011, il se retire de la vie politique. Le 27 mars 2013 Pauline Marois, annonce que Gilles Duceppe sera nommé à la tête d'une future « Commission nationale sur l'emploi et la main-d'œuvre ». Il reprend la tête du Bloc québécois pour les élections de 2015. Il quittera une seconde fois la politique le 22 octobre 2015.

Mario Dumont

Crédit photo: CP images

Mario Dumont

Presque toute sa vie adulte Mario Dumont l’a passée en politique. Aujourd’hui animateur d'émission de télévision, il a été député de Rivière-du-Loup à l'Assemblée nationale du Québec de 1994 à 2009 et chef de l'Action démocratique du Québec durant la même période. De 2007 à 2008, Dumont a occupé le poste de chef de l'opposition officielle à l'Assemblée nationale. Il a démissionné en 2008.

Brian Mulroney

Crédit photo: CP images

Brian Mulroney

Après ses études en droit, Brian Mulroney est entré en fonction chez Ogilvy Renault LLP et y a exercé sa profession jusqu’en 1976. Il s’est ensuite joint à la Compagnie minière Iron Ore of Canada à titre de président avant de faire le saut en politique. Au début de sa carrière politique il a été chef du parti progressiste-conservateur du Canada du 11 juin 1983 au 12 juin 1993 et député à la Chambre des communes du Canada à peu près durant la même période.

Il a représenté successivement les circonscriptions de Central Nova de Manicouagan et de Charlevoix. Puis, il a occupé le poste de premier ministre du Canada, du 17 septembre 1984 au 24 juin 1993. M. Mulroney s’est de nouveau joint au cabinet d’avocats où il a fait ses premières armes en 1993 à titre d’associé principal.

Nathalie Normandeau

Crédit photo: CP images

Nathalie Normandeau

Nathalie Normandeau est l’ancienne vice-première ministre du Québec. Entre 1998 et 2011, elle a représenté la circonscription de Bonaventure à l'Assemblée nationale du Québec sous la bannière du Parti libéral du Québec.

Lors de sa carrière politique en plus d’avoir été vice-première ministre du Québec, elle a occupé les fonctions de ministre des Ressources naturelles et de la Faune, ministre responsable du Plan Nord, ainsi que ministre responsable de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. De 2012 à 2013, elle parcourt le Québec et le Nouveau-Brunswick, à titre de vice-présidente au développement des affaires au sein de la firme comptable Raymond Chabot Grant Thorton. 

Le 17 mars 2016, elle est arrêtée par l'UPAC pour des accusations (7 chefs d'accusation) en lien avec le financement illégale de partis politiques. Son procès n'a pas encore eu lieu.

Aujourd’hui, l'ex-bras droit de Jean Charest anime une émission à la station de radio de Québec BLVD 102,1.

Commentaires