Retour

Les mésaventures du Cri de Munch

Tableau le Cri d’Edvard Munch

Le 12 février 1994, un des tableaux les plus célèbres du monde, Le Cri d’Edvard Munch, disparait de la Galerie nationale d'Oslo en Norvège. Les voleurs exigent une rançon de 1,2 million de dollars que le gouvernement norvégien refuse de payer. Heureusement, la police réussit à récupérer le tableau en mai 1994.

10 ans plus tard, une autre version du Cri (il en existe 5 au total) sera aussi volée et retrouvée après 2 ans de recherches. En 2012, une des versions du Cri a été vendue aux enchères pour 119,9 millions de dollars, ce qui en faisait le tableau le plus cher du monde jusqu'à la vente d'une toile de Paul Gauguin à 300 millions de dollars.

Fait intéressant sur Le Cri

En 1883, Edvard Munch aurait vu ce ciel rouge sang à la suite de l’explosion du volcan Krakatoa en Indonésie, à des milliers de kilomètres d’Oslo. Le 22 janvier 1892, il écrivait :

« Je me promenais sur un sentier avec deux amis — le soleil se couchait — tout d'un coup le ciel devint rouge sang je m'arrêtai, fatigué, et m'appuyai sur une clôture — il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir de la ville — mes amis continuèrent, et j'y restai, tremblant d'anxiété — je sentais un cri infini qui se passait à travers l'univers et qui déchirait la nature. » Source : Wikipédia

Voici un reportage des archives de l’Ina.fr au sujet du vol du tableau en 1994.

Commentaires