Retour

Winston Churchill croyait-il aux extraterrestres?

Winston Churchill

Winston Churchill compte parmi les grands hommes d’États de l’histoire. Premier Ministre de 1940 à 1945, c’est sous son commandement que l’Angleterre a traversé la Seconde Guerre mondiale.

Reconnu principalement comme un grand homme politique, il était autant un talentueux orateur, qu’un habile stratège. Mais hors de l’arène politique, il s’adonnait bien sûr à bien des activités reflétant ses nombreux champs d’intérêts; l’histoire, l’écriture, la peinture et curieusement, les petits hommes verts! Eh oui, il s’avère que Winston Churchill se questionnait sur l’existence de vie extraterrestre.


Les premières photos d'ovnis


Historien amateur et écrivain prolifique, Winston Churchill a laissé aux générations futures de nombreux livres et textes à cet égard. Bien que la plupart de ses travaux ont été publiés et sont depuis longtemps disponibles, un essai datant de 1939, passé jusqu'ici sous radar, a récemment refait surface. Cet essai, écrit juste avant la 2e Guerre, s'intitule : "Are We Alone in the Universe?" ou en français, «Sommes-nous seuls dans l’univers?» 

C’est en visitant le National Churchill Museum de Fulton l’an dernier que l’astrophysicien Mario Livio serait tombé sur l’essai oublié de 11 pages. D'après ces écrits, il semblerait que l'homme d'État britannique se soit interrogé sérieusement sur la possibilité de formes de vie hors de notre système solaire. Prenant une approche scientifique se rapprochant de la ligne de pensée de la plupart des penseurs actuels, Churchill y avancait l’idée que des conditions permettant la vie étaient certainement présentes ailleurs dans le cosmos, étant donné l’immensité de l’univers. Il aurait même été jusqu’à contempler la possibilité de formes de vies non-seulement intelligentes, mais supérieures à la nôtre.

Churchill avait-il un esprit fantasque? Impressionné par le raisonnement scientifique de l’ancien premier ministre, l'astrophysicien n’a que des éloges envers les idées exprimées par Churchill. Livio souligne d'ailleurs comment cet homme politique, à la fois un grand défenseur de la science et de l'exploration spatiale, en appelait aussi à faire bon usage de nos connaissances; «si, avec toutes les ressources de la science moderne, nous nous trouvons incapables d'éviter la famine mondiale, nous serons tous à blâmer», disait Churchill. Un discours à la fois humaniste et scientifique, qui, comme le dit Livio, devrait inspirer certains dirigeants... 

Texte de Mario Livio pour Nature.

Commentaires