Retour

La masturbation en viendra-t-elle à remplacer complètement le sexe?

À une époque où chaque personne a tendance à être centrée sur elle-même, les yeux rivés sur le téléphone intelligent ou la tablette, on peut facilement se demander si l’égoïsme est en train de l’emporter… Eh bien, certains sexologues sont d’avis que ça va plus loin que la mode de vouloir s’exhiber sur les médias sociaux : et si, par besoin de toujours vouloir se satisfaire soi-même, le sexe prenait le bord pour faire place uniquement à la masturbation?

 

Ce qui se passe dans la chambre à coucher ou dans l’intimité de chacun est privé. Longtemps taboue, la masturbation demeure un sujet qu’on n’aborde pas tous les jours, genre nonchalamment autour de la table durant un souper avec la belle-famille. Pourtant, on la juge moins systématiquement, de nos jours, et c’est peut-être précisément pour cette raison qu’elle gagne en popularité…

 

Et toi, tu te touches?!

Sans grande surprise, les femmes sont plus ouvertes que les hommes à parler de masturbation, comme c’est le cas pour tout ce qui a trait à la sexualité… sauf peut-être une discussion de vestiaire de hockey! Ainsi, on apprenait récemment que lors d’une étude, 70% des femmes (sur un total de 8000 participantes) disent atteindre l’orgasme pratiquement uniquement quand elles se masturbent. Selon elles, jouer avec son corps est plus efficace que n’importe quel préliminaire, cunnilingus ou pénétration. En même temps, ça ne veut pas dire qu’elles délaissent leur partenaire pour autant : plusieurs hommes et femmes sont excités à l’idée de regarder l’autre se donner du plaisir. Voir ce qui plaît autant à notre partenaire est un bon cours d’apprentissage pour pouvoir mieux le satisfaire par la suite.

 

Je, me, moi

Il est donc faux d’affirmer que la masturbation se veut uniquement un geste sexuel égoïste. Par contre, les sexologues s’entendent pour dire que cette tendance d’autosatisfaction peut être inquiétante dans l’optique où on veut tout avoir rapidement maintenant. Du coup, les relations sexuelles qui s’éternisent et ne résultent qu’en un seul orgasme plutôt que deux peuvent être moins tentantes en termes de perte de temps.

 

Un bon moyen de contraception

Un autre point avancé par les spécialistes ayant mené cette étude : la masturbation est un bon moyen de contraception, en quelque sorte, autant pour les risques de grossesse que les infections transmissibles sexuellement...

 

Mais bon, on a beau être dans une société de plus en plus individualiste, rien ne pourra jamais arriver à la cheville de la chimie éprouvée entre deux personnes qui s’unissent dans l’intimité! Et si la masturbation n’était plus taboue, est-ce que ça veut dire que le sexe à deux le deviendrait? Seul le temps nous le dira…


Vous aimerez aussi