Retour

Le bonheur est-il dans vos gènes?

Certaines personnes semblent toujours heureuses et de bonne humeur. D’autres ont des expressions plus neutres ou sont naturellement moins démonstratives de leur joie de vivre… Et si ces dernières se mettaient un sourire sur le visage, pourrait-on dire qu’elles sont nécessairement pleines de bonheur? Pas vraiment car, selon une récente étude, une grande partie du bonheur d’une personne se cache dans ses gènes!

 

« Il est où le bonheur, il est où? Il est où? ». Si ces mots surgissent souvent dans votre tête, depuis quelques mois, ne vous inquiétez pas : vous êtes normale. La chanson Il est où le bonheur, du chanteur Christophe Maé, est assez accrocheuse merci! Mais si, plutôt que de chercher le bonheur dans des gestes du quotidien ou dans l’accomplissement personnel – autant en amour que sur le plan professionnel – on se mettait à le chercher dans notre ADN? C’est  justement ce que des scientifiques ont fait…

 

Voir le bonheur en double!

Selon une récente étude menée auprès de jumeaux, la plupart d’entre eux – autant les hommes que les femmes – auraient un niveau de bonheur identique. Bon, techniquement, on ignore exactement sur quelle échelle le bonheur peut être évalué, mais certains scientifiques croient que ça signifie que le degré du bien-être d’une personne peut être établi dès sa naissance. Pourquoi? En raison du gène 5HTT (aussi écrit : 5-HTT) et s’il est présent sous sa forme longue ou plus courte chez une personne.

 

Et vous, avez-vous la mèche courte?

Le gène 5HTT aurait un lien important avec la sérotonine, précisément avec la quantité de la molécule du bonheur (c’est le surnom donné à la sérotonine) échangée par les neurones. Tout ça semble un peu compliqué, mais en gros, ça veut dire que les personnes porteuses du gène 5HTT sous sa forme longue (30% de la population) seraient prédisposées au bonheur, recevant ainsi une « dose » plus élevée de la protéine qui rend de bonne humeur.

 

Un environnement enchanteur

Donc oui, scientifiquement parlant, d’une certaine façon le bonheur peut se cacher dans les gènes d’une personne. Cependant, peu importe la dose de bonheur qui « coule dans vos veines », vous demeurez en contrôle du niveau de positivisme de votre vie et de votre taux de satisfaction face à celle-ci. L’environnement dans lequel vous vivez et travaillez, la relation que vous avez avec vos parents, si vous êtes du genre à cajoler et aimer être cajolée, si vous avez le sourire facile, etc. : une multitude de facteurs entrent en ligne de compte pour déterminer le pourcentage de votre bonheur.

 

Certaines personnes ont simplement une légère avance génétique sur vous… mais ne vous en faites pas avec ça, il vous est possible de les rattraper!


Vous aimerez aussi


Plus d'articles