Retour

Le jus de cornichon : la nouvelle boisson sportive?

verre de jus de cornichon et pot de cornichons

Après une activité physique particulièrement exigeante ou votre entraînement routinier au gym, vous croyez qu’il n’y a rien de plus rafraîchissant et désaltérant qu’un gros verre d’eau ou qu’une boisson énergétique? Eh bien, vous avez tort! En effet, la tendance actuelle pour les vrais de vrais adeptes de workout serait plutôt d’opter pour un bon verre de jus de cornichon. Quand on parle de jus « vert », mettons qu’il n’y a pas plus vert que ça!

 

Puisque l’heure de gloire de la traditionnelle bouteille d’eau en plastique est désormais presque chose du passé (et ça, c’est une bonne affaire!), tout adepte d’entraînement sportif digne de ce nom ne se pointe jamais au gym sans sa gourde personnalisée. Celle-ci n’étant pratiquement jamais transparente, il est bien difficile de savoir exactement quel liquide se trouve à l’intérieur… On peut deviner qu’il s’agit d’eau, d’une boisson énergétique à la Gatorade ou Powerade ou, encore, d’eau coco, breuvage qui avait la cote jusqu’à tout dernièrement. Pourquoi jusqu’à tout dernièrement? Parce que le jus de cornichon viendrait officiellement de dépasser l’eau de coco, en termes de popularité! Et si les vrais athlètes – notamment des joueurs de tennis et de hockey professionnels – boivent du jus de cornichon, ce n’est certainement pas pour rien…

 

1… 2… 3… Squeezez le cornichon!

Bon, techniquement, il n’est pas nécessaire de presser ou d’écraser un cornichon pour en extraire le jus, car on en trouve en quantité suffisante dans chaque pot. Pour profiter de tous les bienfaits du cornichon, il vous suffit donc de conserver le jus, c’est aussi simple que ça.

 

Dans les faits, le jus de cornichon contient du sel et du vinaigre, ce qui peut aider à reconstituer les électrolytes, des composés chimiques qui, lorsque dissous dans l’eau, libèrent des ions. Quant à elle, une substance électrolytique est une substance qui, lorsqu’elle est en solution, laisse « passer le courant électrique » dans le corps. Les acides (donc le vinaigre) et les sels sont des substances électrolytiques. À l’évidence, il y a une grosse quantité de vinaigre et de sodium dans le jus de cornichon, ce qui vous remettrait rapidement sur le piton! Le truc serait de boire ¼ de tasse de jus de cornichon immédiatement après un effort physique.

 

L’arrêt de mort des crampes musculaires?

Selon des études réalisées au cours des dernières années, le jus de cornichon, en plus d’être désaltérant et récupérateur, serait l’ennemi numéro un des crampes. Apparemment, en le buvant, il permettrait d’éliminer une crampe 45% plus rapidement. Ainsi, vous pourriez dire « bye bye » à une crampe déplaisante en 85 secondes seulement!

 

Comme la modération à bien meilleur goût, les spécialistes de la santé tiennent à rappeler que le haut taux de sodium présent dans le jus de cornichon peut nuire à la santé de certaines personnes.

 

Cependant, un p’tit shooter une fois de temps en temps après l’entraînement serait une habitude somme toute raisonnable à adopter!

 

À noter : ne buvez pas le jus contenu dans un pot de cornichons sucrés, ça va de soi.

 

(sources : menshealth.com, journaldequebec.com, sapristirunning.wordpress.com et clubmedical.icu)