Retour

3 trucs pour survivre aux festivals de musique

Si les festivals de musique riment souvent avec plaisir, ils peuvent aussi comporter quelques dangers. Coup de chaleur, surconsommation d’alcool ou de drogue, crise d’agoraphobie, acouphène… Voici quelques précautions à prendre pour éviter que la prestation à venir de Blondie ou des Arctic Monkeys vire au drame !
 
Après avoir passé des heures à choisir soigneusement son street style, il n’y a rien de pire que de devoir se cacher dans des toilettes chimiques à cause d’un malaise ! 

 
1. S’hydrater


Pour garder un teint tout frais tout beau… buvez de l’eau ! C’est la précaution à prendre par excellence. Boire de l’eau entre chaque verre d’alcool enlève la sensation de soif et ralentit la consommation d’alcool. Cela prévient aussi les coups de chaleur et la déshydratation après la consommation de substances illicites — ces dernières ayant pour effet d’augmenter la température corporelle (comme s’il ne faisait pas déjà assez chaud !).

 

2. Profiter des espaces sécuritaires


L’agoraphobie, soit la sensation de se sentir étouffé au milieu d’une foule, peut apparaître par surprise. 
 
Si une crise de panique vous submerge, retirez-vous de la masse et profitez des espaces sécuritaires aménagés autour du site. Vous pourrez reprendre vos esprits en toute tranquillité pour mieux retourner danser plus tard.
 
Par ailleurs, si vous êtes du genre à vous installer systématiquement près des haut-parleurs, ménagez vos tympans en prenant quelques pauses loin de la scène. Ainsi, vous diminuerez les risques de faire de l’acouphène.

 
3. S’entourer


Vos amis sont vos meilleurs alliés pour vous aider à vous sortir d’une situation malencontreuse… comme de vous retrouver par mégarde dans un mosh pit !
 
Gardez l’œil les uns sur les autres, définissez un point de ralliement au cas où vous seriez séparés et profitez de tout ce que les festivals ont à offrir !
 


Vous aimerez aussi


Vidéo du jour


10 faits que vous ignoriez sur les rêves





Rabais de la semaine