Retour

Avoir le coeur brisé pourrait vous tuer

Peut-on vraiment mourir d’un coeur brisé? Le stress émotionnel que peut entraîner une rupture, ou encore la mort d’un être cher, peut avoir de très graves répercussions sur votre santé. Le «syndrome du cœur brisé», aussi appelé le syndrome de takotsubo, pourrait même vous tuer.

Une rupture violente ou encore le décès d’un être aimé peut en effet engendrer un choc émotionnel si intense, que votre coeur pourrait littéralement ne pas s’en remettre.

Un tel bouleversement peut en effet engendrer un stress et une décharge d’adrénaline pouvant pousser le coeur à se contracter et donc à recevoir moins d’oxygène. Ce faisant, le coeur pourrait s’emballer ou carrément s’arrêter, et résulter en un infarctus. Dans les 6 mois suivant la perte d’un conjoint, le risque de décès chez le survivant augmenterait même de 41 %, et ce, peu importe l’âge!

Lorsqu’il s’agit de la mort d’un enfant, les femmes seraient plus gravement touchées que les hommes. Pour celles-ci, le risque de décès serait plus élevé au courant des 2 ans suivant la mort de l’enfant. Et ce n'est pas tout! Les résultats d’une étude de l'Université du Michigan, démontrait qu’un mariage malheureux pouvait lui aussi entraîner l’apparition de troubles cardiaques, surtout chez les femmes plus âgées.

Sur 1200 personnes mariées âgées entre 57 à 85 ans, les chercheurs ont trouvé que les répondantes moins heureuses dans leur couples étaient plus susceptibles de développer des troubles cardiaques.

Selon la directrice de l'équipe de recherche, Hui Liu, les maladies cardiaques ne se développeraient toutefois pas au lendemain d’une dispute, mais plutôt sur le long terme.

Sur ce, ne sous-estimez plus les conséquences d’un coeur malheureux!

Commentaires