Bien que la douleur puisse se manifester dans diverses parties du corps, elle est toujours traitée par le cerveau. Grâce aux dernières recherches en neuroscience, les douleurs chroniques pourraient être éliminées... grâce à la faim!

Des neuroscientifiques de l'université de Pennsylvanie ont observé la réaction de souris qui n'avaient pas mangé depuis 24 heures face à une douleur aiguë et à une douleur inflammatoire. Les résultats ont révélé que les souris affamées souffraient toujours de douleur aiguë, mais qu’elles étaient moins sensibles à la douleur inflammatoire que les souris bien nourries.

Ainsi, le cerveau peut supprimer la douleur chronique lorsqu’un animal a faim, lui permettant d'aller chercher de la nourriture.

Les résultats de leurs recherches offrent de nouvelles perspectives au traitement de la douleur. Les scientifiques travaillent actuellement à cartographier comment le cerveau traite la douleur dans l’espoir de l'inhiber plus efficacement.