Retour

C'est le solstice d’été ! Prendrez-vous le temps de saluer le soleil?

C'est le solstice d'été! Prendrez-vous le temps de saluer le soleil?

Le solstice d’été a lieu le 21 ou le 22 juin, selon les années, dans l’hémisphère nord. L’événement revient donc annuellement, sans qu’on s’en soucie réellement. On se dit que depuis toujours la terre tourne autour du soleil et qu’il n’y a rien de si extraordinaire. Pourtant, si vous vous arrêtez pour y penser, vous réaliserez que oui, c’est extraordinaire! D’ailleurs, notre survie en dépend! Alors, pourquoi ne pas prendre un instant pour saluer le soleil en cette journée la plus longue de l’année qui correspond aussi à la Journée mondiale du yoga? Et pourquoi ne pas le faire 108 fois?

Pourquoi faire des salutations au soleil?

Dans le yoga, la salutation au soleil correspond à un enchainement de 12 postures. Il s’agit d’une pratique qui permet d’éveiller le corps, dont les bienfaits dépassent ceux associés aux exercices physiques. L’enchainement de mouvements peut être vu comme un conditionnement physique, mais aussi comme un moment méditatif.

Mais au-delà des postures, il est bénéfique de prendre un moment d’arrêt pour reprendre conscience de notre souffle et de la nature qui nous entoure. Le soleil donne la vie et nous procure tant d’énergie. Ce n’est pas sans raison que l’on attend ses chauds rayons avec tant d’impatience.

En cette journée du solstice d’été, la salutation au soleil s’avère donc un prétexte pour quitter le rythme effréné de notre société, prendre un temps d’arrêt pour s’unir au cycle de la nature, tout en se ressourçant et en honorant l’astre céleste. Évidemment, vous pouvez tout aussi bien aller l’admirer à partir du sommet d’une montagne, sur le bord de l’eau ou lors d’une course matinale. Le plus important s’avère de prendre conscience de son importance et de prendre un moment pour le saluer, le remercier.

Et… pourquoi faire 108 salutations au soleil?

Quoi, 108 fois? Mais qu’est-ce que cette idée? Une fois, pas de problème, une douzaine aussi, mais 108 fois !? Pourquoi !?

Le chiffre 108 est sacré à bien des égards depuis la nuit des temps. En effet, les symboliques qui y sont associées sont nombreuses et diversifiées. On retrouve 108 perles dans les Malas, ces colliers de prière et de méditation, Bouddha aurait eu, entre autres, 108 épreuves avant d’atteindre l’illumination. C’est aussi le nombre de points d’énergie, appelés Marmas, dans l’Ayurveda, une médecine traditionnelle non conventionnelle originaire de l’Inde.

Du côté de la religion catholique, le 108e verset de la Genèse décrit la création de l’homme et de la femme, ce qui est peu banal!

Du côté du yoga, il semblerait que le chiffre 108 permettrait de briser la chaine : ignorance, action, souffrance. Concrètement, le 1 est associé à la conscience spirituelle qui réside à l’intérieur du corps. Le 8 correspond à notre corps, notre mental, à la nature extérieure inanimée, terrestre ou cosmique. Le 0 est placé entre le 1 et le 8 pour représenter la transparence du mental, l’arrêt complet de son activité. L’esprit est alors dans un état de repos complet. 108 évoquerait donc l’état de connaissance parfaite où seul persiste celui qui réside dans sa vraie nature. C’est la libération, le retour à la source.

Au niveau de la symbolique des chiffres, on dénote que le 1 représente l’unité ou Dieu, le 0 incarne le vide ou l’accomplissement de la pratique spirituelle et le 8  (si on le place à l’horizontal) est le symbole de l’infini ou de l’éternité.

Bref, les significations sont multiples et, peu importe nos croyances, le nombre permet de se fixer un objectif, tout simplement. Il n’est donc pas si grave d’en faire un peu moins ou un peu plus!

108 salutations au soleil, c’est possible!

Pour ma part, l’an passé, j’ai participé aux 108 salutations au soleil sur le bord du bassin de Chambly avec Yoga Harmonie pour souligner le solstice d’été. Après une difficile année de retour à la vie terrestre, à la suite d’une année sur l’eau, j’avais besoin d’un défi pour me reconnecter avec la terre et l’astre céleste, mais aussi, et surtout, avec moi-même. Lorsque j’ai entendu parler des 108 salutations au soleil, je me suis dit : pourquoi pas? Cela me donnerait peut-être un bel élan pour commencer l’été de manière un peu plus équilibrée!

Le plus grand défi : sortir du lit!

Pourtant au petit matin, j’hésitais à sortir de mon lit. J’y étais si bien! C’était un chaud matin, et malgré les nuages qui envahissaient le ciel, la pluie semblait vouloir se retenir. Je n’avais pas de raisons valables de ne pas tenter l’expérience. J’ai réveillé mes filles qui souhaitaient m’accompagner. À 6 heures du matin, on était plusieurs à avoir réussi à quitter le confort de notre chez-soi. Face au soleil qui peinait à se profiler à travers les nuages, les enchainements ont commencé, rythmés par les 12 mantras du soleil.

2 heures de mouvements répétitifs

Car 108 salutations au soleil, c’est en fait 9 cycles de 12 salutations. Eh oui, c’est assez évident : 9 fois 12, ça donne 108! Ça, c’est concret, mais en même temps, c’est, avouez-le, tout autant abstrait. Je savais surtout que ça s’échelonnerait sur environ 2 heures. C’est… comment dire… long! Surtout au début, où le cerveau s’active et se questionne sur le pourquoi d’être là à enchainer des mouvements répétitifs. Mais après un certain temps, on n’y pense plus et on suit le rythme tout simplement. Malgré tout, à un moment donné, j’ai cru que ça ne se terminerait jamais, mais j’ai poursuivi, entrainée par l’effet de groupe. Mes filles ont conservé la cadence, bien que ma plus jeune ait pris quelques pauses en s’étendant sur sa serviette pour contempler le ciel. Et nous avons atteint le chiffre clé : 108. La satisfaction et le soulagement étaient au rendez-vous!

Mes jambes m’ont fait souffrir pendant près d’une semaine, malgré tout j’étais heureuse d’avoir relevé ce défi avec mes filles et de nombreuses personnes que je connaissais peu, mais qui avait des yeux brillants en ce samedi matin nuageux.

Tous unis sous un même soleil

Car, malgré les hauts et les bas de la vie, peu importe le ciel, on est tous soumis au pouvoir du soleil qui est là pour régler la vie sur terre et pour influencer notre humeur; et il est aussi, et surtout, en nous! On réalise que dans l’union, tout est possible. Le chiffre 108, quoique symbolique, s’avère accessoire. La beauté réside plutôt dans ce moment d’arrêt que l’on partage pour simplement honorer le soleil et aussi pour s’honorer soi-même.

Alors cette année, je répéterai l’expérience, d’autant plus que ce solstice d’été sera mon dernier avant de basculer dans la quarantaine!

Bon solstice d’été!