Retour

Ce que les rides sur le front révèlent sur votre santé

Si plusieurs individus redoutent l’apparition de rides, ces dernières ont néanmoins l’avantage d’être des indicateurs de votre état de santé. En ce sens, le botox serait à utiliser avec parcimonie pour rester à l’affût d’éventuels problèmes.

Shutterstock/Beststockphotos

 
Selon une étude menée par l’université de Toulouse, les individus avec de profonds sillons sur le front ont 10 fois plus de chance de mourir d’une pathologie cardiovasculaire que ceux qui n’en ont pas. 


Gare aux rides sur le front !

Pour arriver à une telle conclusion, des experts ont mené des recherches sur 3 221 participants âgés de 32 à 62 ans. Ils ont ensuite caractérisé leurs rides sur une échelle allant de 0 (aucune) à 3 (beaucoup). Au cours de l’étude qui s’est échelonnée sur 20 ans, 233 individus sont décédés. De ce nombre, 15,2 % d’entre eux avaient des rides importantes, 6,6 % en avaient moyennement et seulement 2,1 % n’en avaient aucune.
 
Même en analysant l’âge, le sexe, l’éducation, la consommation de tabac, la tension artérielle, la fréquence cardiaque, le diabète et le cholestérol, « les rides du front sont restées associées de manière significative à la mortalité cardiovasculaire », indique l’étude. 
 
Les vaisseaux sanguins du front étant sensibles, la formation de ridules sur cette partie du visage peut être un signe d’athérosclérose, une accumulation de dépôts de graisses dans les artères à l’origine de plusieurs maladies cardiovasculaires. 
 
Une séance d’observation de rides s’impose donc !
 


Vous aimerez aussi