Retour

Coronavirus : 12 mythes dont il faut vous méfier

Coronavirus COVID-19

En cette période de pandémie causée par le nouveau coronavirus, les autorités incitent la population à faire preuve de prudence et de vigilance.

Force est d'admettre que la situation est inquiétante. Le gouvernement du Québec a pris plusieurs mesures préventives, mais pour parvenir à freiner la propagation du COVID-19, des efforts individuels sont également requis. À ce sujet, ce ne sont pas les conseils qui manquent.

Se laver les mains souvent, limiter les contacts et être attentifs aux symptômes associés à cette infection respiratoire particulière (toux, fièvre, difficultés respiratoires, entre autres) sont des précautions fortement encouragées.

Malheureusement, certaines fausses croyances alimentées par ce climat d'incertitude et de peur ont pour effet d'empirer la situation, plutôt que de l'améliorer.

Voici donc quelques mythes et vérités qui circulent concernant ce fameux virus SARS-CoV-2.

1. La Vodka est un désinfectant efficace contre le COVID-19

alcool vodka doigt

Pixabay.com/ Stan89

FAUX.

Si l'idée de confectionner votre propre gel hydroalcoolique avec une bouteille d'alcool vendue à la SAQ vous vient à l'esprit, sachez que ce moyen ne vous sera d'aucune utilité pour combattre le COVID-19. Ne gâchez pas votre vodka (ou pire, un bon Scotch); préconisez plutôt un lavage de main fréquent.

2. Le COVID-19 peut être transmis à l'homme par une piqûre d'insecte

FAUX.

Aucune information ne permet de prétendre que cette maladie infectieuse est transmissible par une piqûre de moustique ou tout autre insecte. L'infection respiratoire se propage par le biais des gouttelettes expulsées par le nez ou par la bouche, lorsqu’un humain infecté tousse, postillonne ou éternue.

3. Le coronavirus ne reste pas actif hors du corps humain

FAUX.

Le coronavirus qui fait présentement rage peut survivre sur le métal, le verre et le plastique, entre autres, de quelques heures à deux jours (voire trois, selon certains experts), dépendamment de la surface et des conditions (température, etc.).

4. Le COVID-19 a été créé en laboratoire par des humains

laboratoire

Pixabay.com/ geralt

FAUX.

Les coronavirus sont d’origine animale. Une espèce « réservoir » héberge un virus sans être malade et le transmet à une autre espèce; c'est cette dernière qui infecte l'homme. Dans le cas du SARS-CoV-2, plusieurs indices laissent croire que la chauve-souris serait l'espèce réservoir. Le chaînon manquant serait le pangolin, un petit mammifère menacé d’extinction prisé dans la médecine traditionnelle chinoise. Ces théories ne sont pas encore confirmées à 100%.

5. Certains aliments comme l'ail protègent contre le virus

FAUX.

Bien qu'une alimentation saine et équilibrée favorise un bon système immunitaire, il n'existe aucun aliment doté de telles propriétés.

6. Un colis provenant de la Chine pourrait vous infecter

FAUX.

Le virus SARS-CoV-2 peut bel et bien survivre sur différences surfaces, mais pas indéfiniment. Le temps que votre paquet arrive à votre porte en provenance du bout du monde, le danger aura disparu.

7. Utiliser un gel désinfectant à base d'alcool est plus efficace que se laver les mains

laver les mains savons

Pixabay.com/ Mylene2401

FAUX.

Il est préférable de se laver les mains souvent à l'eau tiède et au savon pendant au moins 20 secondes. Néanmoins, vous pouvez utiliser un désinfectant à base d'alcool si vous n'avez pas accès à de l'eau courante et à du savon.

8. Prendre un bain très chaud tue le virus

FAUX.

Même exposée à de grandes chaleurs (ou au froid extrême), la température du corps varie peu. Trois des meilleures façons de vous protéger contre le COVID-19 sont de vous nettoyer fréquemment les mains, éviter les lieux publics et ne pas entrer en contact avec des voyageurs de retour au pays.

9. Le virus ne s'attaque qu'aux personnes âgées

FAUX.

Les personnes âgées, ainsi que celles dont l'état de santé est plus précaire (asthme, greffe, diabète, etc.) semblent plus vulnérables de tomber grièvement malades en contractant ce nouveau virus. Mais personne n'est à l'abri.

10. Un animal de compagnie peut transmettre le COVID-19

chien chat maison

Pixabay.com/ jarmoluk

FAUX.

Jusqu'à preuve du contraire, le COVID-19 se transmet d'humain à humain. Donc, n'abandonnez pas votre animal de compagnie de peur qu'il vous infecte, ou vice versa.

11. Une personne guérie du coronavirus demeurera immunisée

FAUX.

Tout porte à croire qu'un être humain peut être diagnostiqué positif plus d'une fois - plusieurs cas ont d'ailleurs été rapportés. Les probabilités que ces victimes fussent en réalité toujours faiblement porteuses du virus ne sont toutefois pas écartées.

12. Les personnes atteintes ont toutes des symptômes

FAUX.

La durée d’incubation du COVID-19 varie entre 3 à 5 jours, mais elle peut s’étendre jusqu’à 14 jours. Même s'il ne ressent aucun symptôme, le patient atteint du virus est contagieux. C'est pour cette raison qu'il est question de « quatorzaine », notamment pour les voyageurs.

Pour avoir l'heure juste et en savoir plus sur le COVID-19, visitez le site du gouvernement du Québec. Plusieurs renseignements et conseils utiles s'y trouvent, ainsi qu'un portrait global de la situation actuelle sur Terre et à l'intérieur de nos frontières.

Si le coronavirus vous inquiète, vous pouvez aussi contacter le 1 877 644-4545 (sans frais).

 

 

 

Les plus récents