Sourire séducteur, méprisant, préoccupé… chaque façon de sourire provoque une réaction différente sur le corps des autres, révèle une récente étude.

Des chercheurs de l'Université du Wisconsin-Madison ont analysé lors d’une expérience les réactions de 92 étudiants face au sourire d'un interlocuteur. Les participants devaient aborder trois sujets prédéfinis face à un évaluateur par écran interposé. Les étudiants faisaient leur présentation face à une caméra. En face d'eux, ils pensaient voir leur évaluateur en direct sur l'écran, mais en fait, ils voyaient des expressions faciales préenregistrées par l’évaluateur. L'objectif était de mesurer la réaction de l’étudiant face à ces expressions. Au cours de l’exercice, des échantillons de salive ont été prélevés chez les participants afin d’évaluer leur taux de cortisol (l’hormone du stress) et leur fréquence cardiaque a été mesurée.

Les impacts d'un sourire 

Les scientifiques ont conclu que regarder un sourire avait le même impact sur le niveau de stress des étudiants que de recevoir des commentaires verbaux. Par exemple, voir sur le visage de son évaluateur un sourire dominant augmente significativement la fréquence cardiaque et la quantité de cortisol de l'étudiant. Ce type de sourire suggère une désapprobation et une domination sociale. Quant aux sourires qui révèlent les dents, ils déclenchent moins de réactions négatives dans le corps et encouragent même les personnes à poursuivre leur geste.

Pour les chercheurs, cette recherche est une preuve du pouvoir du sourire : « le sourire peut avoir un impact sur les interactions sociales en affectant la réaction physiologique des personnes qui le perçoive », expliquent-ils dans la revue Scientific Reports.

Les sourires sont aussi une belle source d'histoires inspirantes!