Retour

7 conséquences du coronavirus COVID-19

Coronavirus COVID-19

Le COVID-19 est un coronavirus qui demeure méconnu auprès des spécialistes de la santé, et la situation évolue de jour en jour. Quoiqu’on ne sait actuellement pas exactement comment cette situation progressera au Québec dans les prochaines semaines, la situation cause plusieurs conséquences dans le monde qu'on ne suspectait pas lors de la découverte des premiers cas en Chine.

Voici 7 conséquences du coronavirus COVID-19 qui ont surpris les habitants à travers le monde.

1. Sorties de films reportés à plus tard

La sortie de grandes productions très attendues du public, tels que James Bond : No Time To Die et Peter Rabbit 2 ont été reportées à l’automne.

2. Des concerts annulés

Plusieurs artistes ont décidé de reporter à plus tard leur tournée dans certains endroits comme l'Europe, l'Amérique ou l'Asie, comme Les Cowboys fringants, Pierre Lapointe, Pearl Jam, Green Day, et le Cirque du Soleil. 

Eddie Vedder en spectacle

Jim Bennett/FilmMagic/Getty

3. Des festivals et évènements majeurs annulés

Après l’annulation du Salon du livre de Paris et la fermeture du Louvre, qui ont d'abord surpris beaucoup de gens, c’est au tour des États-Unis d’éviter les rassemblements de foule nombreuse au cours des prochaines semaines. Le très populaire festival SXSW au Texas a été annulé afin de prévenir la contamination de grandes foules. Le festival Coachella en Californie sera également repoussé de 6 mois. 

Plusieurs émissions américaines comme La roue de fortune et Jeopardy ont décidé de filmer sans la présence du public en salle.

4. Les bourses mondiales réagissent

Suite à l’inquiétude causée par la perturbation de plusieurs secteurs économiques autour du monde, les marchés boursiers ressentent quelques symptômes qui entraînent des pertes importantes et des légères améliorations par la suite. 

5. Pénurie de masques médicaux et de produits désinfectants

La plupart des masques ne protègent pas contre la contamination, mais peuvent aider à diminuer la contagion, à l’exception de certains modèles qui doivent être portés par le personnel du réseau de la santé afin de leur permettre de continuer à soigner efficacement les gens. La panique à causé une demande pour des masques pour le visage au sein de la population, et plusieurs pays sont présentement affairés à stocker ces masques afin d’en faire un usage responsable et efficient pour la protection du public.

Les solutions désinfectantes à base d’alcool sont très en demande, ce qui cause une rareté dans plusieurs commerces. Certains commerçants autour du monde en profitent pour augmenter les prix, tant dans des magasins que du côté du commerce électronique. Souvenez-vous que le lavage rigoureux et fréquent des mains au savon et à l’eau est la mesure la plus efficace, tout comme tousser ou éternuer dans son coude, éviter les poignées de mains et les calins, ainsi que de se porter les mains au visage.

Lavage des mains au savon et à l'eau

Alexander Raths / Shutterstock

6. Perturbation de l’industrie du voyage

Annulation de vols en provenance de certaines zones fortement touchées, paquebots de croisières mis en quarantaine; l'inquiétude est palpable chez les voyageurs devant l’incertitude de la situation, mais une ombre sur la période des vacances à venir dans les prochains mois. Le gouvernement canadien a recommandé le 9 mars 2020 d’éviter les croisières, qui ont attiré l’attention des autorités à cause de ses conditions propices à la contamination.

7. Diminution de la pollution en Chine

La Chine est un pays où se trouve une grande partie des manufactures à l’échelle planétaire. Suite à la progression rapide des cas, un nombre important d’usines ont cessé de fonctionner, provoquant des manques de stock partout dans le monde. L’une des images ayant le plus saisi au fil des dernières semaines est la photo aérienne de ce territoire où l’on peut constater une diminution de la quantité de dioxyde d'azote au entre janvier et février 2020. 

Image satellite de la Chine

NASA

Cependant, selon Jeff Yates de Radio-Canada, les taux de pollution en février demeuraient assez élevés en Chine, et elle n'a pas baissé de façon constante partout en Chine depuis les mesures de quarantaine. 

Gardez à l'esprit que la plupart des gens qui pourraient contracter le virus ne risquent pas d'en mourir, et certains ressentent très peu de symptômes. Mais la prudence est de mise, surtout pour éviter la propagation auprès des clientèles vulnérables. 

Ne manquez pas notre article pour tout savoir sur le coronavirus (COVID-19) 

Les plus récents