Quelques pas de danse latine ou de jazz ainsi que de l’exercice physique auraient un effet anti-âge sur notre cerveau. Une découverte qui permet d’avancer dans la recherche de remèdes contre l’Alzheimer.

Dans le cadre de cette étude allemande, des personnes âgées de 68 ans se sont adonnées à des exercices d’endurance, de flexibilité et de danse, une fois par semaine pendant 18 mois. La recherche a permis de constater que l’hippocampe, zone qui contrôle la mémoire, l’apprentissage et l’équilibre, montrait des signes de régénérescence.

La danse plus particulièrement, avec l’apprentissage de routines chaque semaine, conduisait à des changements de comportement perceptibles en termes d'amélioration de l’équilibre.


2 minutes pour comprendre le vieillissement


Grâce à ces résultats, une autre étude sera menée sur des personnes atteintes de démence comme l’alzheimer. Les scientifiques espèrent que les effets bénéfiques de l'activité physique et de la musique sur les malades permettront des avancées dans la recherche de remèdes.

Commentaires