Retour

Le Flakka, une drogue qui rend fou... et cannibale

Flakka ou ''sel de bain''

Vous avez sans doute entendu parler du flakka, une drogue causant de sérieux ravages aux États-Unis. Mortelle, on surnomme cette drogue synthétique très bon marché « folie à 5 dollars » ou encore « drogue du cannibale », mais d'où nous vient-elle et pourquoi cause-t-elle tant de dégâts?

Qu’est-ce que le Flakka?

Prenant l'apparence de sels de bain, le flakka est un dangereux stimulant principalement fabriqué en Chine, qui gagne en popularité aux États-Unis et ailleurs dans le monde. 

Avec ses propriétés hallucinogènes, elle provoquerait de puissants délires en plus de décupler la force physique de celui qui la consomme. Généralement fumée, elle peut aussi être avalée, inhalée ou injectée et s’avère extrêmement toxique.

Environ 5$ la dose, elle est plus addictive que la cocaïne et entraînerait des conséquences dévastatrices, tant psychologiques que physiques. Parmi ses effets immédiats, on cite une hausse de température «extrêmement forte», des accélérations cardiaques, un état de panique et une paranoïa pouvant dégénérer en psychose.


Choix de l'éditeur

 

Cas de « zombies cannibales »

Parmi les plus récents incidents, on recense nombre de cas d’hommes ou de femmes désorientés courant nus, dans les rues de différentes villes et affichant des comportements étranges.

C’était par exemple le cas de cet homme de Melbourne en Floride, qui avait parcouru les rues en se prenant pour Thor, puis s'était jeté sur un arbre en mimant un acte sexuel. Intercepté par un policier, l'homme de 41 ans a - malgré les décharges de pistolet de type Taser - tenté de poignarder l'officier avec le badge de ce dernier, avant d’être finalement immobilisé par les renforts.

Si l'influence du flakka mène souvent ses victimes à une arrestation - certaines se rendant par elles-mêmes au poste en croyant être pourchassées - elle donne aussi lieu à des fins bien plus tragiques.

On se souvient d'ailleurs encore de l’épisode macabre survenu il y a 4 ans, où un jeune homme de 21 ans sous l’effet de cette drogue, avait attaqué et dévoré le visage d’un sans-abri pendant 18 minutes avant d'être abattu par la police. L’agresseur surnommé par la suite le « zombie cannibale de Miami », ne sera malheureusement pas le seul a commettre un tel acte d’horreur...

Un couple poignardé 

Le 15 août 2016, la drogue du zombie cannibale a frappé de nouveau. Un étudiant âgé de 19 ans, Austin Harrouff, a violemment attaqué un couple, John Stevens, 59 ans, et sa femme Michelle Mishcon, 53 ans, alors qu’ils étaient à leur domicile en Floride.

Sous l’effet de la drogue en question, le jeune homme a poignardé le couple, qui lui était pourtant inconnu. Un voisin aurait tenté d’intervenir mais en vain, à l’arrivée des secours, l'homme et la femme avaient succombés et Harrouff s’en prenait maintenant au visage de Stevens, alors que celui-ci gisait sans vie.

Les policiers ont dû avoir recours à plusieurs chiens, en plus du Taser pour maîtriser l’individu en question. D’après les analyses menées par la suite, la drogue flakka aurait été à l’origine de ce carnage tout droit sorti d’un film d’épouvante. 

Cette drogue, censée avoir des vertus semblables à celle de l’ecstasy, serait plutôt synonyme de schizophrénie, accidents vasculaires cérébraux et actes de cannibalisme préoccupants. Comme le mentionne un commissaire de police américain dans une entrevue parue dans le journal Vice, « le meilleur moyen de la décrire - comme le disent mes officiers - c'est comme avoir à gérer une bande de zombies, ils ont complètement perdu la tête. » 

Chose certaine, ce stupéfiant et ses effets n'ont pas fini d'inquiéter lesb autorités.

Commentaires