Vous avez sûrement déjà ressenti des symptômes physiques lorsque vous êtes tombés amoureux. Les papillons dans le ventre, la perte de la faim, une difficulté accrue à vous endormir... L’amour engendre de nombreux effets sur le corps humain qui comportent tous des explications scientifiques

 

L’amour : relié au coeur, mais encore plus au cerveau

On vit des émotions à diverses périodes de notre vie, particulièrement lorsqu’on est amoureux. Ces sentiments sont liés à certaines zones de notre cerveau comme l’amygdale. C’est cette zone qui s’active lorsqu’on a peur, qu’on ressent un plaisir social ou sexuel, etc. En effet, elle sécrète une quantité importante de deux substances soit la dopamine et la noradrénaline. Ces deux hormones liées à l’humeur font disparaître la tristesse et l’anxiété. Le sentiment de bien-être qu’atteint la personne amoureuse s’apparente à celui que procure la cocaïne.  

 

Le coup de foudre : plus qu’un simple éclair

Le coup de foudre est en fait le résultat de la phényléthylamine, un neurotransmetteur puissant s’approchant des amphétamines. Ces gens ont donc un effet d’euphorie lors de la rencontre de ladite personne avec qui ils ont un coup de foudre. C’est encore le cerveau qui engendre ce phénomène !

 

Les papillons dans le ventre : pas de réelles bestioles 

Ces fameux papillons qui se manifestent dans notre estomac sont en fait le stress qu’on éprouve lorsqu’on est en présence de l’être aimé. Dès lors, notre cerveau déclenche une décharge d’adrénaline en réponse au stress. L’adrénaline va donc chasser le sang de l’estomac. C’est lors de son évacuation qu’un sentiment de picotement se produit au niveau du ventre, ce qu’on appelle communément les « papillons ». 

 

Le grand amour : un grand « A » pour ADN

On a souvent entendu le proverbe « les contraires s’attirent ». Pourtant, en ce qui concerne l’amour avec un grand « A », c’est plutôt le proverbe « ce qui se ressemble s’assemble » qui l’emportera. En effet, une étude américaine prétend que deux personnes aux ADN similaires auraient plus de chance de se mettre naturellement en couple. Pour ceux et celles qui croient aux signes du zodiaque, vous pouvez aussi facilement vérifier votre compatibilité avec celle de votre partenaire. S’il n’est pas compatible, il faudra vous mettre à la recherche de votre âme soeur aussitôt ! 

 

Tomber en amour : une question de survie 

Certains scientifiques ont démontré que notre corps aurait développé des stimuli agréables qui s'apparentent à l’amour pour inciter les parents à rester ensemble pendant la période de la grossesse. De plus, le cerveau fonctionne comme un système de récompenses, c’est-à-dire qu’il offre un sentiment de plaisir à l’être humain lorsqu’il répond à ses besoins de base comme manger et se reproduire. 

 

Les relations sexuelles : un remède contre la perte de mémoire et plus encore !

Faire l’amour permettrait d’améliorer sa mémoire à court terme. En effet, selon des chercheurs australiens de l’Université de Wollongong,  le sexe stimulerait certaines zones du cerveau associées à la mémoire comme l’hippocampe. Comme mentionné précédemment, les relations sexuelles permettent de réduire le stress et, par le fait même, la perte de mémoire puisque le stress est un facteur qui engendre le déclin des fonctions cognitives. On dénote un impact visible auprès des animaux et des aînés. 
En plus de défier la vieillesse, faire l’amour régulièrement comporte son lot de bienfaits. Par exemple, cette activité procure un état de relaxation, c’est aussi un excellent exercice pour le coeur et l’ensemble du corps. Le sexe apporte du piquant aux relations amoureuses et favorise le sommeil grâce aux hormones sécrétées. C’est notamment un excellent remède contre les migraines, les rhumes et les crampes menstruelles ! Finalement, elles permettent de réduire le risque du cancer de la prostate en raison des éjaculations fréquentes. 

 

Embrasser : une pratique à ne pas abandonner

Embrasser, c’est bien plus que des petits bisous anodins ; ils sont pleins de signification. Il y a mille et un types de becs qui reflètent notre état d’âme et qui permettent de le communiquer à notre partenaire. Des bisous de « bonne journée », des bisous sensuels, des bisous passionnés, des bisous niaiseux... ça n’en finit plus ! Embrasser son amoureux offre des frisons, du désir, du réconfort, de l’amour et de la passion. Il est donc essentiel pour les couples de faire perdurer cette pratique. Les baisers sont directement liés à la notion d’intimité qui est indispensable dans une relation. 

 

La jalousie : un effet moins rose de l’amour

Après quelque temps, lorsque la fébrilité de la nouvelle relation s’estompe, certaines personnes vont développer un sentiment de jalousie. Ils vont trouver étrange que leur partenaire passe moins de temps avec eux quand c’est tout à fait normal dans le cours d’une relation. Cette anxiété est souvent liée à un manque de confiance en soi chez le jaloux. La jalousie, un des troubles les plus courants dans les relations amoureuses, est parfois mignonne et vue comme une marque d’affection lorsqu’il est léger et anodin. Cependant, la jalousie naturelle devient parfois une jalousie pathologique. La jalousie, quoique présente dans les relations familiales et amicales, est toujours pire dans un contexte amoureux. Il faut donc stopper cette problématique avant qu’elle ne rende la relation malsaine. 

 

La peine d’amour : d’autres effets qu’a l’amour sur notre corps

Tous ceux qui ont vécu une peine d’amour s’entendront pour dire que c’est un chagrin souffrant qu’on ne souhaite à personne. En effet, la peine d’amour occasionne beaucoup de stress chez la personne souffrante. On remarquera aussi une augmentation des fréquences cardiaques ainsi que des niveaux de cortisol et d’adrénaline. D’autres symptômes sont présents tels que la perte d’appétit et la difficulté à s’endormir. Cette tristesse occasionne chez certaines personnes une libération de neurotransmetteurs pouvant provoquer une perte de cheveux. La peine d’amour peut même provoquer des douleurs physiques, car cette souffrance émotionnelle active certaines zones du cerveau qui y sont liées. Finalement, sous l’effet du stress, le cerveau envoie des signaux de défense du système endocrinien, affaiblissant ainsi le système immunitaire. 

 

Se lancer dans une relation : c’est à bien y penser !

Malgré tous les bienfaits que procurent les relations amoureuses sur notre humeur et notre santé, il faut y songer deux fois plutôt qu’une avant de s’aventurer dans une relation, car il y a autant d’effets négatifs lors de la peine d’amour. Notre corps réagit grandement lorsqu’on est amoureux, mais il réagit tout autant lorsqu’il est triste. Il faut donc être bien avec soi-même et s’engager dans une relation pour les bonnes raisons.  


Vous aimerez aussi