Selon une récente étude, l’obésité prend de plus d’ampleur et pourrait affecter plus de la moitié de la population américaine en 2045.

Les femmes devraient être les plus concernées par ce phénomène.

Depuis plusieurs années, l’Organisation mondiale de la santé tire la sonnette d’alarme devant la progression de cette maladie au sein de la population mondiale. Une récente étude révèle en effet que la situation est de plus en plus grave. Alors qu'actuellement aux États-Unis, le taux de personnes atteintes d'obésité est de 39 %, en 2045, 55 % des Américains devraient être obèses d’après les estimations de chercheurs danois et britanniques.

Ce taux diffère selon les pays

« Chaque pays est différent du point de vue génétique, social et environnemental, c’est pourquoi il n’y a pas de recette unique », explique le docteur Alan Moses, l'un des auteurs de cette étude. Toutefois, comme la maladie ne cesse de progresser, elle entraîne aussi davantage de maladies cardiovasculaires, de diabète et de certains cancers. En 2017, les cas de diabète de type 2 touchent 9 % de la population mondiale, alors qu’en 2045, 12 % en seront atteints.

Avec nos vies de plus en plus sédentaires, la pratique d’un sport et une bonne alimentation revêtent une importance capitale.


L’obésité