« Ne gratte pas ! » Combien de parents ont prononcé cette phrase lorsque leur enfant touchait une plaie ? Cette sensation de picotement signale que le bobo est en cours de guérison.

Mais quelle est son origine ?

Pour qu’une plaie se referme, le corps crée des cellules afin de former une nouvelle peau. Chaque cellule a une tâche et un endroit bien défini pour accomplir sa mission. Pour recevoir leurs instructions, elles communiquent via de petites molécules (les histamines) jouant le rôle de messager auprès des cellules nerveuses situées autour de la plaie.  

Mais pourquoi ça pique?

Lorsque le cerveau reçoit le signal que la peau se cicatrise, ce dernier le traduit comme une petite douleur et du prurit. De plus, cette toute nouvelle peau est beaucoup plus fine et fragile, provoquant des tiraillements et une tension qui amplifient les démangeaisons.

...et pourquoi il est important de ne pas gratter! 

À garder en tête si la tentation est trop forte de se gratter : la gale permet de protéger le bobo contre une attaque de bactéries et d’autres agents pathogènes pouvant causer une infection. Il serait bien dommage d’endurer une autre blessure !

Commentaires