Retour

Problème de déodorant? Les bactéries pourraient vous aider

Femme avec sueur sous le bras

Le déodorant, malheureusement, ne fait pas toujours le poids contre les mauvaises odeurs. Chez certains, peu importe le déo ou antisudorifique employé, une senteur déplaisante persiste.

Mais voilà qu’un chercheur surnommé Dr Armpit (monsieur aisselles) pourrait bien avoir trouvé LA solution. Comment? En faisant appel aux bactéries provenant d'aisselles moins odorantes!

Puisque ce sont les bactéries les grandes responsables de ces mauvaises odeurs, le chercheur américain, Chris Callewaert, a littéralement transplanté des bactéries d’une personne, à une autre. Pour sa première expérience, il a fait appel à 2 frères jumeaux. Il a prélevé des bactéries provenant des aisselles, et donc du microbiome du frère moins odorant, pour les transplanter au jumeau dont les effluves étaient plutôt dérangeantes.


La peau humaine en 10 faits étonnants


Afin de bien accueillir les nouvelles bactéries, le receveur devait se laver les aisselles avec un savon antibactérien pendant 4 jours préalablement au transfert, question d’éliminer un maximum de ses propres bactéries. Résultat? La transplantation lui a permis de dire aurevoir aux mauvaises odeurs, et ce, même encore aujourd’hui, soit 1 an après la procédure.

Des résultats prometteurs

Callewaert a également répété l'expérience avec 17 autres duos (composés d’un receveur et d’un donneur). La majorité des receveurs ont constaté une amélioration dès le premier mois et la moitié des receveurs ont noté une amélioration sur le long terme, perdurant sur 3 mois et plus.

Mais les odeurs, ce n’est pas un brin subjectif? Eh bien sachez qu’un petit jury composé de 8 personnes était chargé d’évaluer ladite odeur, avant et bien sûr, après la transplantation.

En attendant que la procédure soit plus éprouvée, elle donne bon espoir aux gens aux prises avec ce problème. Elle présente également des pistes intéressantes pour les personnes souffrant d’eczéma et de psoriasis.

Commentaires