Retour

La proprioception: un sixième sens chez l'humain?

Gymnaste

Après le toucher, la vue, l'ouïe, le goût et l'odorat, on pourrait ajouter la proprioception. Si ce nom ne vous dit rien, il s'agit pourtant d'un sens que l'on exploite dans la vie de tous les jours. Ce sens nous permettrait en fait de nous représenter la position des différentes parties du corps dans l'espace. D'où nous vient cette faculté et à quoi sert-elle exactement?

D'où vient la proprioception?

Une équipe de chercheurs du National Institutes of Health (NCCIH/ NIH) a découvert, grâce à 2 jeunes patientes atteintes d'un trouble neurologique particulier, qu'un gène, le PIEZO2, serait à l’origine de ce sens particulier, bien développé chez les danseurs et gymnastes, mais aussi bien pratique dans la vie de tous les jours.


10 phénomènes physiques du quotidien


À quoi sert la proprioception?

C’est en menant une série de tests pour mieux comprendre les symptômes affectant ces dernières, dont un manque de motricité, d’équilibre et de coordination, que les scientifiques ont pu faire le lien entre la proprioception - ou l’aptitude du cerveau à percevoir la position du corps dans l'espace - au gène PIEZO2.

Lors d’un test consistant à marcher les yeux bandés ou encore à pointer les doigts dans une direction précise, les jeunes filles ne sont pas parvenues à effectuer les tâches en question - elles chutaient ou pointaient des les mauvaises directions. Pour y parvenir, elles devaient suivre leurs mouvements du regard. Autrement dit, en raison d'une mutation dans le gène PIEZO2, celles-ci manquaient de proprioception, les rendant ainsi incapables de se représenter mentalement leurs mouvements dans l’espace.

Les chercheurs soulignent que d'autres études menées précédemment associait ce gène à des troubles musculo-squelettiques. Les résultats de cette étude suggèrent maintenant que ce gène pourrait même être nécessaire au développement normal du squelette. D’autres recherches tenteront d'en savoir plus sur ce gène et le rôle de proprioception dans différents troubles neurologiques et musculo-squelettiques.

Commentaires