La couleur des cheveux n’est pas la seule différence entre les roux, les bruns et blonds. Des généticiens sont convaincus que le gène MC1R, en mutation chez les personnes rousses, serait à l’origine de nombreuses singularités.

Plusieurs études ont été effectuées sur ces différences. L’une d’entre elles a révélé que les roux seraient plus sensibles aux douleurs thermiques; une autre a montré qu’ils sont moins sensibles à certains stimuli qui engendrent la douleur, par exemple une électrocution mineure.

Ces résultats ne suggèrent pas que les roux seraient insensibles à la douleur, mais plutôt qu’ils la ressentiraient différemment.

Autre constat de ces études, les personnes rousses auraient besoin de plus d’anesthésie que les autres. Elles seraient aussi plus résistantes aux aliments épicés en raison de leur tolérance à la capsaïcine, présente dans les piments.


10 faits scientifiques sur les roux


Pensez-y donc à 2 fois lorsque vous voudrez faire un concours de mangeur de piments forts avec un roux!

Commentaires