Retour

La science de la dépression

Femme assise dans l'ombre

La dépression touche environ 15 et 20% de la population canadienne et représentera d’ici 2020 une des 2 principales causes d’invalidité, juste derrière les maladies cardiaques, mais qu'est-ce qui la cause et comment nous affecte-t-elle?

La dépression peut survenir à la suite d'un événement difficile ou d'un épisode de stress intense, mais pas seulement. D’autres facteurs peuvent également expliquer cette affliction: de notre bagage génétique, en passant par l’environnement social (perte d’emploi, abus, etc.), à un état psychologique (comme un sentiment de rejet, mauvaise estime de soi), au débalancement hormonal; les causes semblent aussi complexes que nombreuses.

Que se passe-t-il dans le cerveau des personnes dépressives?

Les scientifiques qui se sont penchés sur la question ont observé que les personnes dépressives montraient une hyperactivité de l’axe hypothalamo-hypophysio-surrénalien (HPA), ou l’axe du «stress». Un stress chronique ou prolongé, viendrait donc sur-sollicité cet axe et provoquer des changements structuraux dans certaines régions du cerveau. Parmi ces régions, une région de l’hippocampe, subirait des pertes neuronales.

Chez des victimes du suicide, des études rapportent une diminution du nombre de récepteurs aux glucocorticoïdes dans l’hippocampe et le cortex préfrontal. En fait, comme le soulignent les chercheurs de McGill, « tout porte à croire que le produit final de l’axe HPA, les glucocorticoïdes, jouent un rôle dans l’état dépressif en influençant plusieurs systèmes de neurotransmetteurs dont la sérotonine, la noradrénaline et la dopamine, tous 3 impliqués dans la dépression ». 

Homme tête baissée derrière ses mains

Crédit photo: Jupiterimages - Thinkstock

Différents types de dépression

De l’irritabilité excessive, en passant par les envies de pleurer fréquentes, la fatigue, la perte d’intérêt et de plaisir dans toute activité, la dépression s'accompagne aussi d'une perte d’estime de soi, de troubles de l’appétit et du sommeil, ainsi que d'une série de d'autres symptômes. Il faut également savoir qu’il existe différents types de dépression, dont les suivants:

La dépression majeure

Caractérisée par un état de tristesse, de désespoir et d'absence de plaisir qui persiste dans le temps, elle peut entraîner des conséquences graves sur les pensées, le comportement et la santé.  

La dépression secondaire

La dépression secondaire est une forme de dépression faisant suite à une autre pathologie ou une expérience très éprouvante.

La dépression psychotique

Les individus atteints de dépression psychotique souffrent d'un épisode dépressif majeur, accompagné de symptômes psychotiques, comme des délires et des hallucinations (sonores, olfactifs ou visuels).

Il existe aussi des cas de dépressions névrotiques, une forme atténuée de dépression psychotique, dans laquelle le rapport avec la réalité est altéré.

La dépression post-partum

Quelques jours après l’accouchement, certaines femmes ressentiront des variations d’humeur, un sentiment de tristesse et d’irritabilité, il pourrait s'agir d’une dépression post-partum.

La dépression post-partum modérée, la version plus grave de ce type de dépression, survient quant à elle un peu plus tard après l’accouchement et peut durer plusieurs mois. 

La dépression saisonnière

Si la plupart des gens sont plus fatigués à l’automne, cette fatigue peut se transformer pour certains en dépression saisonnière. Et pour cause, le manque de lumière et de vitamines D peuvent occasionner une diminution de la production de la sérotonine, neurotransmetteur contribuant à l’état d’éveil et à la régulation de l’humeur, ainsi que la mélatonine influençant elle aussi nos humeurs. 

Dans tous les cas, la dépression est une maladie qui ne doit jamais être prise à la légère, pouvant nuire grandement à la vie de la personne qui en souffre, elle peut également s’aggraver et mener à des gestes irrévocables.

Il est donc important de consulter un médecin dès les premiers symptômes afin de recevoir un diagnostic. D'autres maladies peuvent également présenter des symptômes semblables à ceux de la dépression.

Consultez cette page pour connaître les ressources qui sont mis à votre disposition.

Commentaires