Retour

Les séchoirs pour les mains dans les toilettes : des nids à microbes?

Affiche indique où sont les toilettes

Pour les mysophobes (ceux qui ont la phobie des microbes), les séchoirs dans lesquels ils n'ont qu'à glisser leurs mains sans devoir toucher quel bouton que ce soit sont l’invention du siècle. Jusqu’à aujourd’hui… Une étude a montré que ces appareils propageaient de multiples souches de champignons et de bactéries.

Nichole Ward, une étudiante en sciences infirmières en Californie, a réalisé un test sur les séchoirs à main présents dans les toilettes publiques afin de déterminer leur niveau d’hygiène. Elle a placé une boîte de Petri à l'intérieur d'un séchoir pendant trois minutes, puis elle l'a laissé incuber pendant 48 heures.


D’où viennent les pandémies?


De véritables nids à microbes 

La scientifique a ainsi découvert que ces appareils étaient de véritables nids à microbes, comme en témoigne la photographie qu’elle a publiée sur Facebook. « Ces différentes souches de champignons pathogènes et de bactéries tourbillonnent autour de vos mains lorsque vous les séchez, alors que vous pensez sortir des toilettes avec des mains propres », écrit-elle dans sa publication.

Même si la méthode est moins écologique, l’utilisation de serviettes en papier reste ce qu’il y a de plus hygiénique lorsqu’on se lave les mains dans un lieu public. Comme quoi la technologie n’est pas la réponse à tous nos maux !